plateau de fruits de mer

Pour un repas de réveillon léger et raffiné, pensez aux fruits de mer et crustacés !

Mets fins, riches en protéines ( 20 % pour  100 grammes en moyenne) et en minéraux, avec très peu de lipides ( seulement 2%), les fruits de mer et les crustacés offrent un grand éventail de goût et de préparation. Chaud ou froid, ils vont enchanter vos papilles !

Ce sont des aliments minceurs qui rassasient rapidement , sont bon pour la santé et peuvent donc être consommées sans modération ! 

Attention toutefois aux sauces et vin qui peuvent les accompagner !

Quels fruits de mer et crustacés, choisir ? 

Les crustacés

Ils sont riches en iode, en phosphore, en sélénium et en fluor en plus d’être riches en vitamine A et de constituer une bonne source de vitamine D.

Ils sont pauvres en matières grasses et contiennent surtout  des oméga 3.

C’est le cas des huîtres ( 0,5g pour 100 g ), des moules (0,7g) et des crevettes (0,3g). Cependant, certains crustacés comme le crabe, présentent aussi des taux élevés de cholestérol.

Il rassasie très vite et sont idéal en entrée accompagnés d’une petite salade d’avocat et de pamplemousse avec une petite vinaigrette citronné et légèrement épicé.

Il existe 3 familles de crustacés : 

  • avec une carapace : comme la crevette, le crabe,  la langoustine, le homard qui se consomment cuits ;
  • les escargots de mer :  le bigorneau et le bulot qui se consomment cuit dans un court bouillon ;
  • les échinodermes : l’oursin se consomme cru ou cuit.

Les coquilles et les mollusques

Ils apportent également  de nombreux oligo-éléments tels que l’iode, le magnésium, la vitamine B12. Ils se consomment froid ou chaud.

On peut en trouver une grande variété : 

  • les coquilles : l’huître, la moule, le buccin, la palourde,  le pétoncle, la mye, le couteau de mer, le vernis, l’amande, la praire,  les coquilles St Jacques, la telline. Ils se consomment volontiers en  plat principal,  accompagné d’un assortiment de sauces légères aux aromates (échalotes ciselés, aneth, estragon…) et du citron ;
  • les mollusques sans coquille : l’encornet,  la seiche, le poulpe. Ils peuvent également se déguster en plat,  mijoté dans une petite sauce  à l’armoricaine (tomates, ail, oignons..) par exemple .
huitres

Quelques conseils pour s’assurer de leur fraîcheur de leur qualité 

Pour être sûr de la qualité de vos produits de la mer, il est important de connaître et respecter la saison  de pêche et de consommation  de ceux-ci afin de protéger les espèces et s’assurer de leur fraîcheur.

C’est aussi pendant ces périodes qu’ils sont le moins cher.

En décembre, c’est la saison des Coquille Saint-Jacques, des crevettes, du homard, des huîtres et des moules.

En janvier, on trouve les bigorneaux, les bulots, les coquilles Saint Jacques, les crevettes, les huîtres les moules et  les praires.

Comment savoir si vos fruits de mer et crustacés sont bien frais ?

L’origine des coquillages doit être sûre car ils filtrent une quantité d’eau considérable et peuvent donc accumuler des microbes très pathogènes, des bacilles, des salmonelles de maladies infectieuses ou même le virus de l’hépatite…

À l’achat, il faut être vigilant : la date de conditionnement, le lieu d’origine et le numéro du conditionneur doivent être indiqués clairement.

  • En ce qui concerne les huîtres, les coquilles saint jacques et les moules, elles doivent être bien fermées et difficiles à ouvrir. Elles se referment automatiquement dès qu’on les touche et elle se rétracte dès qu’on touche le bord avec une pointe de couteau. Au lavage, ils ne doivent pas remonter à la surface de l’eau.
  • Les langoustines et les crevettes doivent être luisantes et frétillantes. Elles doivent avoir les yeux noirs et brillants et leurs muscles doivent être fermes. Pour finir, leur odeur doit être faible ou nulle.
  • Il vaut mieux acheter vivants et vigoureux, vos crabes et araignées de mer, homards, langoustes : les pattes repliées sous le corps et les yeux mobiles. 

A taille égale il vaut mieux prendre le crustacés le plus lourd.

  • Pour les poulpes, seiches, encornets, calamars et autres petites pieuvres : la chair doit être ferme, de couleur blanc nacré et brillante, les tentacules doivent être résistantes, l’odeur agréable et les taches de sang éventuelles doivent être bien rouges.
plateau de fruits de mer

Combien de temps se conservent-t-ils ?  

Les  huîtres se gardent jusqu’à dix jours (après sortie de l’eau) dans le bac à légumes. Les autres  fruits de mer vivants, se conservent au maximum 48 heures au réfrigérateur.

Idée de menus de réveillon léger et raffiné

  • Canapé de saumon fumé sur tranche de pain au seigle et sa sauce au fromage frais et ciboulette fraîcheur
  • Huître gratinée aux herbes
  • Queue de homard poêlé avec ses aromates accompagné de sa fondue de poireaux et carottes aux graines de fenouil
  • Mignardises et Panier de fruits exotiques frais

Passez de belles fêtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This