Les médicaments coupe-faim sont très appréciés car ils font perdre du poids sans restrictions alimentaires ou sport.

Certains d’entre eux sont très efficaces tandis que d’autres nuisent fortement à la santé. La phentermine figure parmi ceux qui représentent un énorme danger pour son consommateur.

Tout ce qui concerne cette substance vous sera donné dans les lignes qui suivent, notamment une brève présentation, son mode d’action, ses effets secondaires et les raisons pour lesquelles il faut éviter d’en prendre.

L’amphétamine

Il est important de connaître exactement ce que représente l’amphétamine pour mieux comprendre les raisons pour lesquelles la consommation de phentermine est dangereuse.

Phentermine
La phentermine est un dérivé de l’amphétamine, d’où son caractère dangereux.

C’est quoi ?

Découverte vers les années 1887, l’amphétamine est classée parmi les drogues dans la majorité des pays. Néanmoins, il s’agit d’un psychostimulant, qui, sur le court terme, booste l’énergie. Tout comme la phentermine, elle fait partie de la famille des phenylethylamine.

D’ailleurs, elle est très souvent utilisée comme retardateur de sommeil. Pendant la deuxième guerre mondiale par exemple, les participants en prenaient afin que le combat puisse se poursuivre même durant la nuit.

Il est également courant de le retrouver parmi les composants des médicaments contre l’obésité morbide, le tabagisme et l’hyperactivité infantile ou trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).  Cependant, la plupart d’entre eux ne sont plus commercialisés actuellement à cause de la gravité des effets secondaires qu’ils génèrent.

Voici donc les conséquences néfastes de l’amphétamine sur la santé humaine.

Dépendance et anorexie

C’est cette propriété anorexigène qui est surtout exploitée dans la phentermine, pourtant il s’agit d’un danger parfois mortel.

À faible dose, c’est-à-dire pour une consommation sur une courte durée, l’amphétamine réduit l’appétit. Mais sur le long terme, elle conduit à une anorexie grave qui élimine totalement toute envie de manger. Certaines personnes en meurent même.

Le problème c’est qu’elle provoque aussi une dépendance. Elle favorise une surproduction de certains neurotransmetteurs comme la dopamine, l’adrénaline ou même la sérotonine, responsables du comportement et du bien-être.

Ainsi, le consommateur ressent une certaine forme de bonheur et satisfaction et en veut toujours plus, d’où l’accoutumance.

Et une chose en entraînant une autre, l’individu en vient à oublier de se nourrir et ne prend que la substance.

État dépressif

Beaucoup pourraient se demander pourquoi elle provoquerait une dépression alors qu’elle stimule la libération des hormones du bonheur.

En fait, en cas de prise sur une longue durée, il arrive qu’à un certain moment, il n’y a plus assez de neurotransmetteurs, tellement la production est excessive.

Alors, quand les effets de ceux qui sont déjà sécrétés diminuent, le cerveau n’est plus capable d’en produire et le consommateur commence peu à peu à se sentir moins bien jusqu’à en arriver à un état dépressif.

Mais le plus dangereux, c’est que la prise et les conséquences de l’amphétamine représentent  un cercle vicieux extrêmement difficile à rompre.

Prenez par exemple le cas d’une personne qui souhaite perdre du poids et décide de prendre la phentermine (dérivée de l’amphétamine).

Il faut à peu près 10 semaines de cure pour observer une efficacité. Elle a tout à fait le temps de développer une dépendance. Arrivée à terme de son traitement, elle en veut toujours. Elle a le choix entre continuer d’en prendre ou s’arrêter.

Si elle décide de poursuivre ses prises, elle finira sûrement par présenter un trouble alimentaire grave. Dans le cas contraire, elle risquerait d’abord de tomber dans un état dépressif à cause du manque de dose. À ce stade, la plupart des dépendants reviennent vers leurs vieux démons.

À la fin, elle refera face à une autre dépression à cause de l’épuisement du stock de neurotransmetteurs du bien-être. Vous voyez sûrement les dangers de la prise de ce genre de substances, même pour des fins médicales.

Détérioration des cellules et organes vitaux

À l’intérieur du corps, l’amphétamine endommage également les cellules et perturbe leur bon fonctionnement. Ces actions sont pour la plupart du temps très graves et irréversibles.

Phentermine
En plus d’être addictif, le phentermine presente des dangers sur la santé physique et mentale.

Par conséquent, le consommateur abusif risque de mourir plus rapidement et de faire face à des maladies du cerveau ou troubles comportementaux plus ou moins graves :

  • Délire ;
  • Crise d’angoisse ;
  • Autisme ;
  • Perturbation du sommeil ;
  • Forte irritabilité et bien d’autres encore.

Par ailleurs, l’organisme n’est pas capable d’assurer l’élimination de ces substances et de leurs effets pour les consommations en grande quantité. Il n’a même pas le temps d’agir sur les anciens que les nouveaux sont déjà ingérés.

Ainsi, des organes clés comme les reins et le foie sont contraints de s’exécuter beaucoup plus rapidement afin d’éliminer toutes les toxines. À un certain moment, ils s’épuisent et ne fonctionnent plus normalement. C’est ainsi que les symptômes d’insuffisance rénale, crises cardiaques ou infections urinaires font surface.

Qu’est-ce que la phentermine ?

La phentermine est une substance de la famille des phenylethylamine. Elle est connue sous le nom de 2-méthyl-1-phénylpropan-2-amine ou 2-méthyl-amphétamine dans le domaine de la chimie.

Généralement, elle est utilisée dans la fabrication des gélules minceur les plus puissantse. Sa consommation est conseillée uniquement aux personnes en phase d’obésité morbide qui ont besoin de perdre très rapidement du poids à cause de problèmes de santé.

Elle a fait sa première apparition sur le marché en 1959 sous autorisation de la FDA (Food and Drugs Administration). En ce temps, elle était surtout prescrite pour limiter l’appétit des personnes en surpoids.

Suite à l’avancé des recherches, elle est placée dans la liste des stupéfiants en Europe vers le mois de février 2012.

D’ailleurs, les médicaments en contenant sont actuellement interdits en France, sans prescriptions médicales. Comme il est en vente libre dans certains pays étrangers, il est possible de s’en  procurer sur internet.

Toutefois, si vous êtes pris en possession de ce genre de substance, vous risquez d’être poursuivis par les nombreuses autorités compétentes.

Comment agit la phentermine pour réduire l’appétit ?

La phentermine agit sur les neurones pour favoriser la production de catécholamines, des neurotransmetteurs qui témoignent d’un choc quelconque.

Ainsi, l’organisme considère cet excès d’hormone comme la conséquence d’une situation de stress face à la nourriture, et l’appétit diminue automatiquement.

C’est d’ailleurs à cause de ce mode de fonctionnement que cette substance est dangereuse. La personne est perpétuellement en état d’anxiété tout le long du traitement et finit par faire face à de nombreux troubles mentaux et cardiaques au fil des utilisations.

Quelles sont les conséquences de consommation de phentermine

La perte de poids

Si la phentermine est tant appréciée, c’est parce qu’elle favorise une perte de poids rapide et efficace sans régime alimentaire ni sport.

Dans la majorité des cas, l’excès de poids est occasionné par une suralimentation. Les apports caloriques d’un individu dépendent de son âge, son sexe et les activités qu’il pratique.

S’il mange peu, il n’arrive pas à les combler et finit par maigrir. Dans le cas contraire, les énergies se transforment en graisse et il prend du poids.

Sans brûler les graisses, la phentermine réduit la sensation de faim qui entraîne le patient à consommer moins d’aliments. De cette manière, si la cause de son obésité est l’excès de nourriture, il maigrira plus rapidement. Il n’aura même plus envie des petites fringales en milieu de journée.

Phentermine
Le phentermine est apprécié par son pouvoir de coupe faim.

Du temps où il était encore disponible en vente, beaucoup ont témoigné que grâce à cette substance, ils ont perdu à peu près 1,5 kg par semaine.

Mais en contrepartie de cette action, il provoque des effets secondaires considérables qui lui ont valu une interdiction de commercialisation.

Le stress et l’anxiété

Les petits moments d’anxiété et de stress passagers et éphémères causés par des problèmes quelconques arrivent à tout le monde et sont normaux. C’est lorsque l’état devient chronique que la situation se complique.

Le patient est fortement exposé aux maladies cardiovasculaires. Selon une étude menée durant 4 ans sur près de 500 personnes, les personnes soumises à un niveau de stress élevé ont environ 1,5 fois plus de risque de souffrir de maladie cardiaque.

Du côté psychologique, le stress et l’anxiété provoquent souvent une grande irritabilité, des sautes d’humeur, une incapacité à rester en place et même la folie dans certains cas. Cette situation affecte énormément la vie sociale du concerné.

Pourtant, comme il a été dit précédemment, le phentermine provoque un perpétuel état de stress chez son consommateur. Il représente donc un réel danger dans tous les aspects de sa vie.

La dépendance

Tout comme la drogue, la phentermine provoque une dépendance. D’ailleurs, il s’agit d’un isomère de la méthamphétamine.

Une cure de médicament dont elle constitue le composant principal dure à peu près 10 semaines, 12 au plus.

Quand le patient arrête d’en prendre, il présente les symptômes d’un sevrage tels que l’angoisse, les bouffées de chaleur, l’insomnie, l’irritabilité ou même la dépression. Certaines personnes arrivent même à en reprendre pour leur combler leur manque.

Les autres effets secondaires de la phentermine

Les conséquences mentionnées ci-dessus sont les plus dangereuses. Néanmoins il existe d’autres effets secondaires importants :

  • Accélération anormale des battements du cœur ;
  • Hypertension artérielle ;
  • Nausée et vomissements ;
  • Bouches sèches ;
  • Troubles de la vision : diminution progressive de la vue ou incapacité à discerner les couleurs ;
  • Irritation cutanée (acné, eczéma…) ;
  • Maux de tête.

Dans les cas les plus graves, il est possible que dès les premières prises, le patient observe un gonflement de ses lèvres ou présente des difficultés à respirer. C’est parce qu’il est allergique ou intolérant donc il faut aller rapidement à l’hôpital le plus proche ou appeler les urgences.

Une étude menée sur le phentermine

Il s’agit d’une recherche menée à Amsterdam. Environ 750 personnes dont l’indice de masse corporelle était entre 30 et 45 y ont participé. L’objectif était de déterminer l’efficacité de la phentermine pour la perte de poids.

Certaines ont consommé de la phentermine tandis que d’autres ont juste reçu des placebos. Ni les médecins ni les patients n’ont été mis au courant de la répartition des cachets. L’expérience a duré aux alentours de 6 mois.

Après cette période, il a été constaté que celles qui ont consommé de la phentermine ont perdu entre 5,5 à 6 kg, peu importe la dose qu’elles ont administrée. Par contre, celles qui ont eu les placebos en ont perdu à peu près 1,5.

Par ailleurs, un tout autre groupe de personne (tiré des 750) a combiné la phentermine avec le topiramate. Au bout de cette même durée, une baisse de 8,5 à 9 kg a été observée selon les quantités ingérées.

Phentermine
Des études ont montré que la phentermine ést efficace pour perdre du poids.

Dans quel cas la consommation de phentermine est-elle autorisée et sous quelles conditions ?

Il est clair que la phentermine est peu recommandée. L’interdiction de vente libre sur le territoire européen en est la preuve. Toutefois, il est toujours disponible sous prescription médicale.

En effet, la vie de certaines personnes est fortement menacée à cause de l’obésité alors il faut absolument qu’elles perdent du poids le plus rapidement possible.

Dans ce cas, le phentermine reste la meilleure solution puisqu’au bout de six mois, comme l’étude mentionnée précédemment l’a montré, la diminution de la masse corporelle est considérable.

Cependant, il est obligatoire de suivre à la lettre les quantités prescrites pour éviter les surdoses qui peuvent être fatales.

Et puis, il est également essentiel que le traitement soit rigoureusement suivi par un professionnel pour limiter les risques de dépendance et d’excès.

Enfin, il est formellement interdit d’en prendre si vous présentez n’importe quelle forme d’allergie, êtes atteint d’hypertension, de glaucome, d’hyperthyroïdie, de maladies cardiaques ou souffrez d’une addiction à la drogue ou au tabac.

Conclusion

Bien que la phentermine semble être le médicament parfait pour une perte de poids rapide, c’est en fait une substance très dangereuse qui, à long terme, provoque des troubles physiques et/ou psychologiques graves, parfois mortels et irréversibles. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, elle n’est disponible que sous prescription médicale en France. Si certains sites étrangers en proposent, il est à noter que l’achat ou la détention de ce type de substance sont interdits par la loi et sont passibles de poursuite judiciaire. Si vous souhaitez maigrir de manière efficace mais saine, pourquoi ne pas opter pour les remèdes naturels, comme l’équilibre de l’alimentation, les activités physiques, l’eau citronnée et bien d’autres encore ? Tout au moins, optez pour les médicaments composés d’ingrédients naturels si vous ne voulez vraiment pas recourir aux restrictions alimentaires et sport.