erreurs à ne pas faire lorsque l'on veut perdre du poids

Les 8 erreurs à ne pas faire lorsque l’on veut perdre du poids

Je vois passer à mon cabinet un certain nombre de personnes qui ont auparavant échoué dans leur perte de poids ou qui ont réussi à un moment donné à atteindre le poids souhaité mais qui ont par la suite tout repris voire plus. Je vous livre donc ici les principales raisons de ces échecs afin que vous puissiez les éviter.

#1 Vouloir perdre trop et trop vite

Beaucoup de personnes veulent des résultats spectaculaires pour que ça les encourage et les motive mais perdre trop vite est le meilleur moyen de tout reprendre ensuite (et même un peu plus) ! Je vois trop de personnes qui sont rentrées dans le cercle viscieux du « yo-yo », qui ont détraqué leur régulation naturelle du poids et qui reprennent à chaque fois toujours un peu plus.

Mon conseil : Laissez le temps à votre corps, travaillez sur la durée et sur vos habitudes quotidiennes pour une perte de poids progressive et durable. Et pour la motivation, fixez-vous des objectifs intermédiaires réalistes.

#2 Se focaliser uniquement sur son poids

Trop regarder la balance et en faire une obsession s’avère au final contre-productif et plutôt démotivant. On a naturellement des petites variations de poids et la perte de poids n’est pas linéaire.

De plus, n’oubliez pas que le rééquilibrage alimentaire s’accompagne généralement d’une activité physique, il y aura donc aussi une prise de masse musculaire.

Mon conseil : Une pesée par semaine maximum (idéalement à jeûn après avoir uriné, à la même heure avec la même tenue et la même balance). Pour la motivation, des objectifs en termes de bien-être et de forme vous aideront.

#3 Etre trop restrictif ou excessif

Que ce soit sur le plan calorique ou par l’éviction de certains groupes d’aliments (ex : les matières grasses, les féculents) ou bien une activité physique trop intensive, beaucoup de gens pensent qu’il faut des mesures drastiques pour maigrir et s’impose une discipline qu’ils ne peuvent tenir ensuite sur la durée.

Mon avis : Si vous voulez que votre corps vous le rende bien, ne le maltraitez pas trop et gardez le en bonne santé. Tout est question d’équilibre (chaque groupe d’aliment a un rôle) et de dose : aucun aliment n’est en soi nocif, ce sont les excès (ou les manques) qui le sont.

#4 Manger trop de protéines

Le recours à des régimes hyper protéinés a la vie dure malgré la dénonciation des effets délétères pour la santé des régimes type Dukhan. En effet, un excès de protéines va fatiguer l’organisme et notamment les reins et peut générer des ballonnements.

Mon avis : consommer des protéines quotidiennement est indispensable mais 1 à 2 portions de 100g de viande/poisson/oeuf/soja par jour suffit en moyenne, voire moins en consommant davantage de légumes secs et quinoa.

manger des proteines

#5 Sauter des repas

En sautant un repas, on se dit qu’on mange moins mais le risque est surtout de compenser ensuite tant en quantité, qu’en qualité (grignotages, produits de snackings).

Le plus fréquemment c’est le petit-déjeuner qui est sauté. Cela va jouer sur le déjeuner mais surtout sur le soir quand les personnes rentrent du travail, elles ont alors très faim et vont craquer sur des aliments caloriques et rapides et/ou manger un dîner trop copieux.

Mon conseil : Une structure récurrente et routinière aide notre organisme à se régler. De plus, favorisez un apport calorique plus important pendant la journée que le soir.

#6 Penser qu’il y a une recette miracle, suivre le régime à la mode

A chaque été, ses modes et à chacun sa solution miracle partagée sur internet mais cela ne repose souvent sur rien de scientifique et de plus un mode d’alimentation peut convenir à quelqu’un et être contre-indiqué pour un autre.

Mon avis : Ce que l’on mange n’est pas innocent et doit être adapté à l’activité et aux caractéristiques de chacun. Avant de vous lancer tête baissée dans un programme alimentaire et sportif, demandez l’avis d’un professionnel de santé.

#7 Abuser des produits allégés ou light

Quand on veut perdre du poids, on peut être tentés par les produits avec les mentions « light » ou « allégé ».

Cependant, il faut savoir que ces mentions sont des arguments de ventes pour l’industriel et peuvent piéger le consommateur. En effet, un produit peut être marqué comme « allégé » puisqu’il contient moins de matière grasse que le produit de référence mais être plus riche en sucre.

Attention également aux additifs qui servent à compenser la perte de matière ou à conserver la texture.

De plus, les personnes ont tendance à en consommer sans compter puisque c’est « light » ou alors ensuite à compenser si le plaisir n’est pas à la hauteur de l’original.

Concernant les édulcorants, ils leurrent le cerveau sur le moment mais cela entretien le goût pour le sucré et augmente l’appétit lors de la prise alimentaire suivante.

Mon conseil : méfiez-vous des allégations commerciales et lisez bien les étiquettes.

#8 S’en remettre à des compléments alimentaires

Certains achètent des compléments « minceur », « perte de poids » ou « brûle graisse » en espérant un effet « miracle » mais ces produits sont plus un business qu’autre chose.

Mon avis : C’est vous et votre comportement alimentaire qui êtes la clé d’une perte de poids saine et durable. Sans modification de votre alimentation les complémentaires ne servent strictement à rien.

En plus, certains peuvent avoir des effets nocifs ou être contre-indiqués selon votre cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This