L’ère des nouvelles technologies nous a ouvert à différentes nouvelles
manières de nous informer, de penser et même d’agir. Il existe aujourd’hui de nombreux outils et applications qui facilitent cela.

Concernant l’application Open Food Facts récemment mise à disposition des internautes, il est possible d’en savoir un peu plus sur un produit alimentaire avant de l’acheter. Comment ça marche ?

Open Food Facts

Qu’est-ce que c’est ?

Open Food Facts est un projet de base de données en ligne et mobile. Une association a ainsi été créée en vue d’informer les internautes sur les aliments présents sur le marché.

Open Food Facts
Open Food Facts est une base de données qui informe les consommateurs du contenu des aliments

L’idée de base est de fournir des informations sur n’importe quel produit alimentaire, dévoiler ce qu’il contient vraiment et donner des notes en fonction de leurs apports nutritionnels.

L’association ne cesse de grandir depuis sa création et ambitionne d’intégrer toujours plus de données.

Une base de données

Pour mieux comprendre le fonctionnement d’Open Food Facts, il convient de comprendre ce qu’est une base de données.

Comme un gigantesque disque dur, celle-ci rassemble des informations ou des données brutes concernant une activité. Elles peuvent être interdépendantes tout en étant de natures différentes. La base de ces informations est habituellement localisée en un même lieu et sur un seul support informatisé pour une manipulation plus facile et rapide.

En d’autres termes, une base de données permet de mieux trier et conjuguer les informations sauvegardées.

Evolution d’Open Food Facts

C’est en 2012 que tout commence grâce à un informaticien nommé Stéphane Gigandet.

En 2016, 83 000 produits sont référencés dans 141 pays. L’année d’après, la base en accueille plus de 326 000. À la fin de l’année 2018, le site atteint 720 000 décrits et notés.

A noter que tout le monde peut modifier la base de données
et ajouter des produits en se basant sur les emballages de ces derniers. De plus en plus d’internautes commence à utiliser l’application.

Reconnaissance du public et des scientifiques

L’initiative est reconnue par plusieurs entités. Ce qui a permis à l’association de remporter plusieurs distinction, à savoir :

  • Le prix Dataconnexions en 2013 remis par Etalab, une mission placée au sein de la Direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État ;
  • Le prix Daniel Tixxier de la chaire, Grande Consommation de l’ESSEC, en 2015 ;
  • Le premier prix de Datathon de la Commission Européenne co-organisé avec l’Autorité européenne de sécurité des aliments.

Évolution du projet

Grâce à l’expansion de l’association et au vu des raisons honorables de sa fondation, d’autres projets continuent son expansion à savoir Open Beauty Facts, Open Pet Food Facts et Open Products Facts.

Open Food Facts accumule les données concernant les aliments et les présentent triés et catégorisés selon différents critères.

Comment ça fonctionne ?

Grâce à une application mobile connectée au site officiel d’Open Food Facts, une multitude d’informations concernant un produit sont accessibles aux internautes. La dénomination, la catégorie, les ingrédients ou les additifs alimentaires jusqu’aux lieux de fabrication ou de transformation sont accessibles et surtout, faciles à lire.

Open Food Facts permet également de comparer les produits similaires proposés sur le marché.

Si vous accédez au site pour la première fois, vous y trouverez certaines descriptions concernant l’association.

La page affiche une liste d’images recouvrant plusieurs produits récemment ajoutés par les internautes. Un onglet vous permet de les trier selon une catégorie de votre choix : marques, conditionnement, origines des ingrédients, lieux de fabrication ou de transformation, codes emballeurs, ingrédients, additifs, substances nutritives ajoutées, allergènes, notes nutritionnelles, contributeurs, dates de modification.

Lorsque vous choisissez un produit, toutes les informations et caractéristiques reçues des internautes et vérifiées par les nutritionnistes s’affichent automatiquement. Vous pouvez alors lire les données suivantes :

  • Description générale ;
  • Description technique ;
  • Liste des ingrédients ;
  • Note attribuée par rapport à la valeur nutritive ou nutri-score ;
  • Liste de liens pour les produits similaires comparables ;
  • Tableau récapitulatif évaluant un produit par rapport à la moyenne du marché.

Open Food Facts met à disposition des internautes les informations utiles sur les produits

Pour qui ?

Open Food Facts a été créé pour tout le monde sans exception, mais certaines personnes y trouvent plus d’intérêt.

Les consommateurs conscients

Les internautes conscients des problèmes du marché de la consommation sont particulièrement intéressés par le concept d’Open Food Facts. Grâce aux informations fournies, ils savent désormais ce qu’ils mangent et d’où les aliments contenus dans leurs assiettes proviennent.

Les défenseurs de l’environnement

Les fervents défenseurs de l’environnement pourront également y trouver leur compte car désormais, ils peuvent trier plus facilement les produits en fonction de leur provenance et du mode de transformation des aliments.

Les parents

Les parents soucieux de ce qu’ils donnent à leurs enfants y trouvent leur compte. En effet, la base de données les aide à mieux choisir les aliments adaptés à leurs foyers. Ils peuvent notamment mesurer les valeurs nutritionnelles ou les dangers allergènes.

Les personnes qui suivent des régimes alimentaires

Les individus pointilleux de la nutrition, ceux qui suivent un programme amincissant ou un régime alimentaire strict en tirent le plus grand profit grâce aux informations nutritionnelles contenues dans les descriptions des produits.

Ainsi, les sportifs et les personnes qui cherchent à perdre du poids s’intéressent de plus en plus à l’application. Ils peuvent encore mieux surveiller leur nutrition et optimiser leur mode de vie en partant des valeurs nutritionnelles et des menus qu’ils préparent périodiquement.

Afin de mieux varier leurs plats, ils préfèrent être sûrs des apports en calories qu’apportent les aliments. Ils peuvent alors bien choisir les compléments ou les nutriments dont leurs corps ont besoin.

L’intérêt de savoir d’où vient sa nourriture est commun à tous. Le degré est juste de plus en plus intense, notamment à cause des problèmes écologiques et environnementaux comme dans l’affaire de l’huile de palme qui a fait beaucoup de bruits il y a quelques années. Les informations fournies aident à éviter la consommation de produits de provenance inconnue.

Les bases de données connexes d’Open Food Facts

Comme vous avez lu plus haut, Open Food Facts est maintenant rattaché à d’autres bases de données connexes. Le but de l’association est toujours de donner le maximum d’informations concernant les produits proposés sur le marché.

Open Beauty Facts

En fin d’année 2017, Open Food Facts grandit grâce à cette Open Beauty Facts. Son but est d’informer sur la composition des produits de beauté. Certains cosmétiques contiennent notamment des agents allergènes que les utilisateurs ne connaissent pas nécessairement. L’application les aidera à réaliser sainement leur mise en beauté.

Open Pet Food Facts

Il arrive parfois que les animaux domestiques meurent trop tôt. Les raisons sont souvent liées à leur alimentation. Les propriétaires connaîtront désormais les ingrédients des croquettes ou des aliments qu’ils donnent à leurs animaux de compagnie ou d’élevage. 

A noter qu’Open Beauty Facts et Open Food Facts sont présentés à l’image de la toute première, dans pratiquement les mêmes styles d’interfaces et de catégorisation.

Open Products Facts

En vue de devenir « la base de données de toute chose », l’association informe également sur tous les autres produits grâce à la participation des internautes.

Open Food Facts
Open Food Facts projette de devenir « la base de donnée de toute chose ».

Ce projet connexe est distribuée sous forme sous-parties, à savoir Open Crayons Facts pour les crayons de couleur, Open Miniature Food Facts pour les produits alimentaires miniatures et Open Facts qui est en cours de réalisation pour différents types de consommables.

L’organisation pense à présent créer plus de 77 000 nouvelles bases de données, toujours de manière à mieux informer les consommateurs par rapport à ce qu’ils achètent.

L’association a-t-elle évolué ?

Depuis les trois dernières années, les données sur le site se sont multipliées. Il atteint les 100 000 produits en 2017 et à présent, il en comptera bientôt 800 000. Grâce aux trois nouveaux projets connexes, ils espèrent pouvoir offrir encore beaucoup plus d’informations.

Comment utilise-t-on Open Food Facts?

Grâce à un Smartphone, vous avez la possibilité de vous connecter au site et accéder aux informations dont vous avez besoin.

Vous pouvez également choisir d’installer l’application spécialement conçue par l’association sur votre téléphone. De cette manière, vous pouvez scanner les codes-barres des produits avec l’appareil photo pour trouver directement les informations correspondantes.

D’autre part, vous pouvez y ajouter des informations sur d’autres produits afin que les internautes puissent y avoir accès.

Il se peut que certains produits soient affichés mais qu’il y ait des sections manquantes dans leurs fiches. Vous pouvez alors les remplir si vous disposez des renseignements exacts. Un logiciel les ajoutera après les avoir vérifiés et les affichera en peu de temps en plus d’y ajouter une note et une catégorie NOVA que vous découvrirez après quelques lignes.

Comment se fait l’annotation ?

Les nutri-scores sont développés par des équipes de recherche. En partant des informations nutritionnelles et des catégories de produits, ils calculent la valeur selon les méthodes du Professeur Serge Hercberg, épidémiologiste spécialisé dans la nutrition.

nutriscore
Le nutri-score est maintenant affiché sur l’étiquette des produits alimentaires.

Le Professeur Carlos Monteiro, derrière une classification NOVA qui est une répartition des aliments, donne pour sa part, une indication sur leur degré de transformation. Il existe dans le groupe, 4 catégories réparties selon le taux de transformation apporté.

Le produit affiché sur votre appareil comportera une mention NOVA :

  • NOVA 1 lorsque les aliments contenus sont peu ou non transformés ;
  • NOVA 2 correspond à des ingrédients culinaires ;
  • NOVA 3 regroupe les produits dont deux ou trois ingrédients ont subi des transformations ;
  • NOVA 4 rassemble les aliments dont la composition est généralement réalisée à partir de plus de 5 ingrédients ayant été l’objet d’une transformation industrielle complexe.

Comment contribuer ?

Pour contribuer à la base de données de l’association, il vous suffit de prendre un produit que vous ne retrouvez pas dans la liste et de remplir les informations le concernant.

Pour ce faire, il vous faut d’abord créer un identifiant. Sur votre ordinateur, à la page officielle d’Open Food Facts, vous trouverez sur la gauche un onglet d’ajout de produit. Pour continuer et publier, vous devrez vous inscrire au site grâce à votre adresse mail. Vous devrez ajouter une photo de la marchandise et copier le code-barres pour que les autres internautes puissent le retrouver facilement dans la base de données.

Vous pouvez également installer l’application directement sur votre téléphone et passer par les mêmes étapes. Cette méthode est plus favorable car vous elle vous permet de gagner du temps en vous permettant d’enregistrer un produit grâce à l’appareil photo intégré de votre matériel.

Open Food Facts
La base de données de Open Food Facts est alimentée par la contribution des internautes.

Open Food Facts, qu’est-ce que c’est vraiment ?

Comme le fondateur le dit, il s’agit d’une base de données. Les aliments répertoriés montrent même les détails de leurs compositions après un scan. Certains producteurs ne veulent pas afficher les vraies annotations de leurs produits. Ces valeurs prennent désormais, qu’ils le veuillent ou non, des notes et sont exposées au grand public grâce à des calculs spécialisés.

Non seulement vous avez accès aux données mais en plus vous pouvez y ajouter certaines informations si jamais il en manque.

Si vous recherchez un produit et que vous avez une certaine exigence, il vous suffira de toucher deux ou trois fois votre téléphone pour que l’application répartisse les produits selon vos critères de choix.

À quoi sert la base de données d’Open Food Facts ?

Depuis quelque temps, certains chercheurs et producteurs exploitente les informations fournies par l’association afin de créer des applications pour les diabétiques ou allergiques, toujours d’après l’ingénieur fondateur.

En effet, le site peut être réutilisé à des fins soucieuses de l’environnement et de la santé des consommateurs. Soumis à une licence ouverte ou ODBL, tout le monde peut y accéder. Foodvisor, Yuka et Date Limite, par exemple, ont déjà eu recours à Open Food Facts.

Cela revient à dire que les informations recueillies sont ouvertes mais surtout utiles aux consommateurs et à différentes entités et organisations à la manière de Wikipédia ou même de Google.

Grâce à Open Food Facts, vous avez maintenant les réponses aux questions que vous vous posiez quand vous preniez un produit alimentaire au supermarché. Grâce à la contribution de plusieurs internautes à travers le monde, vous pouvez mieux choisir les nourritures de votre foyer. Si jamais vous ne trouvez pas le produit alors que vous disposez des renseignements qui le concernent, contribuez en remplissant à votre tour la base de données de l’association.

Sources