préparation-décoction

Elixir du Suédois

Derrière ce nom se cache un remède stimulant et apaisant en même temps. Un remède qui date d’ailleurs d’il y a plusieurs siècles et qui fut utilisé par un bon nombre de personnes de cultures différentes. Aujourd’hui, il fait partie de notre pharmacopée à base de plantes et nous permet de diminuer notre niveau de stress et de nous apaiser durant certaines périodes difficiles.

Qu’est-ce que l’élixir du Suédois ?

L’élixir du suédois est une préparation à base d’herbes qui remonte à des siècles. Oubliée pendant une période, elle a été redécouverte et remise au goût du jour par une herboriste autrichienne.

De nombreux ingrédients entrent dans la composition de l’élixir du Suédois

Pour parvenir à la recette finale, on utilise plusieurs plantes, feuilles ou fleurs que l’on fait macérer dans de l’alcool fort ou une liqueur. Comme bien souvent, l’alcool est utilisé pour extraire naturellement les principes actifs des différents ingrédients naturellement par imprégnation. Après un temps de repos, l’alcool utilisé à retiré les principes actifs nécessaires à la préparation et est alors transformé en élixir.

Le second avantage de l’alcool, c’est sa capacité de conservation qui permet à l’élixir de se préserver des années durant dans une armoire et sans apport de froid (frigo, etc.).

Quelle est l’origine de l’élixir du Suédois ?

L’origine de ce remède naturel est difficile à déterminer. Rien est sûr, si ce n’est qu’il a évolué avec les siècles. Pour nous, gens de l’ère moderne, l’actrice principale de son succès est l’herboriste autrichienne Maria Threben. C’est elle qui retrouve la formule de préparation et qui l’inclut à son livre « La santé à la pharmacie du Bon Dieu. »

Où l’a-t-elle trouvée et qui l’a inspirée ? Les avis divergent. Selon toute vraisemblance, il s’agit bien d’un ouvrage suédois, mais le nom du personnage à l’origine du manuscrit n’est pas déterminé.

Par contre, il est possible de remonter dans le temps et de trouver plusieurs décoctions de ce même type. Ainsi, durant l’Antiquité, on utilisait la Thériaque. Cette dernière est un puissant contrepoison. A l’époque, les empoisonnement étaient fréquents. Aussi bien dans les intrigues de pouvoir que dans les foyers, car les plantes étaient à portée de main et pouvaient facilement être ingérées par erreur ou involontairement. Dès lors, posséder un contrepoison était crucial.

C’est ainsi qu’au fil des siècles, la recette s’est renforcée. Les gens y ajoutèrent des plantes et racines au fur et à mesure qu’ils découvraient une vertu thérapeutique. Cela permit de créer un élixir généraliste soignant tous les maux.

De quoi se compose l’élixir du Suédois ?

Comme on peut le supposer, le but de l’élixir du Suédois est de purifier le corps et d’être bio. Pour ce faire, il fait appel à plusieurs plantes, des ingrédients naturels, dont il est question ci-dessous. La liste est loin d’être exhaustive puisque près de 50 plantes entre en compte pour produire l’élixir. Cela dit, ceux qui sont présentés ici sont les plus importants.

La racine d’angélique

L’Angelica archangelica est une fleur dont on utilise la racine. Elle a plusieurs atouts. Tout d’abord, elle active la sécrétion de bile, ce qui permet de stimuler le foie. Ensuite, sucs gastriques et pancréatiques sont aussi stimulés. Cela permet une meilleure digestion.

La racine de zédoaire

Le curcuma zedoaria fait partie de la famille du curcuma. A ce titre, elle aide à la digestion pour ceux qui ont du mal à digérer. De plus, elle est riche en minéraux et purifie le sang. On notera également qu’elle soulage les coliques.

La racine de rhubarbe

La rhubarbe est une plante commune en Europe. Elle a longtemps été consommé sous forme de confiture ou autre. Aujourd’hui, elle a un peu perdu en intérêt. Pourtant, elle reste très intéressante, car elle nettoie le corps et active le transit intestinal.

La racine de carline des Alpes

La Carlina acaulis est un ajout utile à cette décoction. En effet, jusqu’ici, on note beaucoup d’ingrédients avec des propriétés facilitant la sécrétion de bile et de sucs. La carline des Alpes, quant à elle, facilite l’évacuation de cette bile et des toxines du corps. C’est donc un ingrédient qui nettoie le corps, ce qui est une fonction hyper importante.

Le safran

Considéré comme une épice très rare et parmi les plus chère, le safran est extrait d’une fleur. S’il est agréable au goût, il possède aussi d’autres propriétés. Ainsi, il calme l’estomac et les spasmes. Pour les personnes souffrant de problèmes de digestion, c’est une excellente alternative à des médicaments comme le spasmomen.

Le camphre

Le camphre est utilisé depuis des millénaires pour ses particularités. C’est un antiseptique naturel. Il est naturellement bon contre les infections sous forme de cataplasme ou pris en infusion. De plus, il facilite la circulation sanguine.

Le séné

Pour l’élixir du Suédois, on utilise la feuille de cette plante. Son principal intérêt est d’être un laxatif naturel. Combiné à une plante comme la racine de carline des Alpes, il permet au corps de se débarrasser de tout ce dont il n’a pas besoin et de maigrir.

L’aloé

L’aloé est une plante que l’on utilise beaucoup dans la pharmaceutique, mais aussi dans tout ce qui est produit de beauté. Son suc est utilisé pour ses nombreuses vertus. C’est un astringent naturel. Il est désinfectant, tout comme le camphre, et un cicatrisant. Aussi bien pour les blessures externes que pour les blessures intérieures. Enfin, c’est un laxatif naturel quand il est ingéré et rejoint donc le séné dans son usage. Il est également utilisé pour maigrir dans des compléments alimentaires pour maigrir.

L’aloé se retrouve dans de nombreuses compositions

La myrrhe

Son usage remonte plus loin que l’on puisse se souvenir. Déjà dans la Bible, les rois mages en apportèrent à l’enfant Jésus. Et pour cause, ses nombreuses vertus en ont fait un trésor. Il traite les infections des muqueuses. Autrement dit, il protège l’intérieur de l’organisme et surtout les parties les plus vulnérables. C’est-à-dire tout ce qui est en contact avec des éléments extérieurs : bouche, œsophage, estomac, intestin, etc. En outre, on lui apporte une vertu supplémentaire, celle d’être protectrice de l’intestin.

La thériaque

Il en est question plus haut dans cet article. La thériaque est un mélange de plantes. On parle souvent de thériaque vénitienne. Le mélange varie d’une dizaine de plantes différentes à plusieurs dizaines. La thériaque est achetée telle quelle à des fabricants externes, avant d’être ajoutée à la préparation. Ainsi, la composition peut-elle varier d’une thériaque à une autre.

Que contient l’élixir du Suédois ?

Au final, l’élixir du Suédois contient de nombreuses choses et il est parfois difficile de s’y retrouver. Si on met tous les principes actifs bio à part, on remarque que la composition du mélange est faite principalement

  • De nutriments
  • D’antioxydants

Parmi ces derniers, de nombreux font partie de la famille des ginsénosides. C’est d’ailleurs sur ce point-là qu’il faut se renseigner avant de passer à l’achat. En effet, c’est ce qui donnera son utilité ou non.

Enfin, le second point important à vérifier avant d’acheter un élixir du Suédois, c’est sa composition exacte, jusqu’à la plus petite racine. En effet, chaque élément à son importance et l’interaction qu’il y a entre les différents ingrédients est non moins importants.

Quels sont les vertus et bienfaits de l’élixir du Suédois ?

On prête à l’élixir du Suédois de nombreuses vertus. Celles-ci rejoignent évidemment celles des ingrédients, mais la combinaison permet d’amplifier de manière importante les bienfaits de chaque plante.

  • Il lutte contre les infections du corps, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, car l’élixir peut très bien être utilisé pour guérir la peau.
  • Il lutte contre les inflammations. Le corps humain est soumis à de nombreuses agressions. Des aliments trop sucrés, salés ou ultra transformés ont des impacts négatifs sur le système digestif. Et cela n’est pas mieux pour la peau, car la pollution ambiante et les changements de température sont des agressions pour la première barrière du corps.
  • L’élixir booste la production de bile et sucs afin de permettre au corps de mieux digérer et assimiler les aliments qui sont ingérés. Mais il est aussi dépuratif et laxatif afin de faciliter l’élimination des toxines ingérées et de tout ce dont le corps n’a pas besoin.
  • L’élixir améliore le système cardiovasculaire et la circulation sanguine grâce aux nombreux antioxydants qu’il contient.
  • L’élixir a un rôle pour maigrir. Ceux qui recherchent la minceur peuvent donc le consommer.
Il est possible de maigrir de façon bio

L’élixir du Suédois a-t-il des inconvénients ?

Il n’existe pas à proprement parler de risques avec l’élixir du Suédois. Bien sûr, il s’agit d’un mix de plantes et on doit toujours tenir compte du fait qu’il y a une possibilité d’allergie ou d’hyper sensibilité à certains ingrédients. Mais encore une fois, les plantes utilisées sont loin d’être celles qui sont les plus allergisantes. Cela dit, rien n’est à exclure…

A part cet infime risque, il n’y a aucune contre-indication prévue, que ce soit pour les femmes enceintes ou les personnes à risque.

Quelle est la posologie de cette décoction ?

Quelle que soit la marque, la composition bio est plus ou moins identique.

Il n’y a pas de posologie particulière à adopter, elle est plutôt à adapter à la situation. Ainsi, on peut prendre l’élixir du Suédois de façon sporadique, au besoin, ou sous forme de cure plus ou moins longue. Cela dit, il est plus intéressant de faire des cure de 2 à 3 semaines régulièrement plutôt que d’en consommer  de façon continue afin de ne pas laisser le corps s’adapter. Notamment dans les cures minceur.

S’il est consommé au besoin, il suffit alors de le prendre après un repas trop copieux ou lorsqu’on souffre d’indigestion, de ballonnements, etc. Un fond de verre, quelques centilitres

En général, il est conseillé de prendre de 10 à 15 gouttes par jour en dehors des repas. Cela laisse le temps au corps d’assimiler tous les principes actifs.

Pour les personnes qui optent pour l’application externe, c’est également possible sous forme de compresse, de baume et de cataplasme pour soigner les blessures, entorses, etc. Les gargarismes sont également possibles.

Peut-on l’utiliser pour la peau ?

Il est tout à fait possible d’utiliser l’élixir du Suédois pour n usage externe, même si son usage premier est un usage interne. La peau est une barrière qui subit de nombreuses agressions, tout comme les muqueuses du corps. De ce fait, elle subit de nombreuses blessures, hématomes, piqûres, rougeurs, irritation, etc. Même des maladies de la peau comme le psoriasis.

Pour calmer la douleur ou les démangeaisons, il est possible de se faire un cataplasme avec l’élixir, voire même un baume. Pour cela, il suffit de tremper un tissu, un mouchoir, dans l’élixir et de le poser sur l’endroit douloureux. Cela permet de calmer l’inflammation et de cicatriser plus vite. Rappelons que l’aloé est un astringent, désinfectant et cicatrisant naturel. Pour le baume, il suffit de mélanger quelques gouttes de l’élixir avec une crème Nivea, par exemple.

L’élixir du Suédois a un usage aussi bien interne qu’externe

Peut-on créer son propre élixir ?

Tout à fait ! Et c’est cela qui est merveilleux. Il n’est pas nécessaire de se reposer sur une entreprise pharmaceutique ou sur un lobby quelconque. En fait, tous les ingrédients minceur se trouvent dans le commerce, les herboristeries dignes de ce nom ou même sur internet.

Il est d’ailleurs possible de trouver la recette si on cherche un peu ou si on acquiert des livres portant sur le sujet.

Si on opte pour une préparation maison, il faut déterminer un dosage pour une quantité. La plupart des ingrédients sont prévus pour des préparations d’1 ou 1,5 litre.

De plus, il faut se rappeler qu’il est nécessaire d’avoir un alcool ou une liqueur pour faire macérer le mélange. Naturellement amer, l’élixir du Suédois peut avoir un mauvais goût pour certaines personne sensibles à l’amertume. Dès lors, le bon plan est de choisir un alcool de fruit ou un alcool sucré quelconque pour masquer l’amertume. D’autres opteront pour des alcools ou liqueurs forts comme le calva, la poire, le whisky, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This