aliments facile à mâchouiller pour les bébés

La Diversification Alimentaire Menée par l’enfant

On entend parler de plus en plus de la Diversification Alimentaire Menée par l’Enfant dite DME. Qu’en est-il ? Comment l’aborder avec son bébé ?

Rappelons qu’à partir de 6 mois, le bébé doit être assez tonique pour tenir son dos droit et puisse se tenir assis tout seul,

De plus l’enfant doit être capable d’apporter lui-même les aliments à sa bouche sans l’aide de ses parents.

La DME est une étape clef dans le développement et dans l’apprentissage des goûts de l’enfant. En voici les points clés :

  • Il faut que le bébé trouve de l’intérêt pour les aliments et commence à mâchouiller ses jouets pour garder en éveil sa curiosité et sa motricité,
  • Les morceaux proposés à bébé doivent être suffisamment gros pour être tenues dans sa main,
  • Ne pas mixer ses aliments mais les faire choisir par l’enfant et toujours selon les quantités nécessaires à ses besoins,
  • Les parents doivent consacrer au repas de bébé le temps nécessaire (au moins 30 min),
  • N’introduisez qu’un seul changement par jour dans son alimentation : commencez par exemple par introduire des légumes le midi et seulement plus tard essayez des fruits au goûter,
  • A noter que le lait maternel ou infantile doit toujours être maintenu. Il demeure la base de son alimentation,

La DME est avant tout une découverte des aliments, un apprentissage des goûts, des textures et un premier pas vers l’autonomie gustative. Les portions dédiées au bébé peuvent être au début minimes et progressivement augmentées. Elles doivent cependant ne rester qu’un complément au lait maternel ou infantile (500ml par jour de 6 mois à 3 ans).

Diversification Alimentaire Menée par l’enfant

Par quels aliments commencer ?

Les parents peuvent débuter avec les « aliments à mâchouiller ». Ces aliments peuvent être proposés dès le début de la DME, ils font partie de la découverte des aliments même si le bébé ne les mange pas véritablement. Il va les mettre en bouche, les mâchouiller, les goûter, sans pouvoir en détacher de morceau. La carotte entière crue et pelée est idéale, elle ne doit pas être trop fine afin que le bébé ne se l’enfonce pas au fond de la bouche.

Ensuite, il y aura les « aliments à ronger ». Dès que les premières dents du bébé arrivent, il peut goûter par exemple une pomme entière pelée, un concombre ou un quignon de pain. Il faut juste ne pas donner trop de pain car il est riche en sodium.

Enfin se présentent, les « aliments à mâcher ». Un aliment est adapté à mâcher quand il s’écrase facilement dans la bouche de bébé ou que le bébé l’écrase entre sa langue et son palais. Les parents peuvent introduire la banane, une fleurette de brocolis/choux fleur cuite, un morceau de pastèque (sans grains), des pâtes cuites à l’eau sans sel, une tranche d’avocat ou un bâtonnet de carotte cuite à l’eau ou à la vapeur.

Quelques règles importantes sont à respecter en DME

Eviter les aliments trop durs que l’enfant ne pourra pas couper en petits morceaux facilement (certaines crudités…),

Proscrire les aliments qui pourraient coller au palais et qui seront donc difficiles à mâcher et surtout à avaler (pain de mie…),

Exclure les produits ronds qui pourraient se bloquer dans la gorge (raisins, cacahouètes, tomates cerises…), Les aliments qui ne pourraient se détacher qu’en trop gros morceaux (quartiers de pomme par exemple) et les filets de poissons avec arêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This