manger du fromage

Contre les idées reçues sur l’alimentation

L’alimentation est un domaine avec beaucoup d’idées de bonnes pratiques. Elles sont toutes différentes les unes des autres. On s’y perdrait presque. De ce fait, vous ne savez plus qui croire ni même quoi faire pour avoir une meilleure alimentation.

Avant toutes choses vous pensez peut-être à votre santé. Mais le plus couramment vous y cherchez des solutions pour le bien-être physique, psychique. Vouloir perdre du poids et trouver une image avec laquelle vous serez réconcilié et décomplexé.

Les régimes amaigrissants sont partout autour de nous. On parle de méthodes chez certains professionnels de la nutrition, on vous livre des plats qui vous feront perdre 10 kg en quelques semaines, on vous vend des pilules censées brûler les graisses. On parle également de rééquilibrage alimentaire. Peut être finalement pour renommer en douceur le mot « Régime ». Ce dernier étant moins considéré depuis que des études ont pu montrer son effet délétère.

Si 95% des régimes amaigrissants ou rééquilibrages alimentaires échouent aujourd’hui, c’est que la méthode miracle n’existe pas. Or des pensées courantes persistent et semblent même paraître comme une vérité suprême à laquelle il FAUT absolument s’y tenir pour atteindre un objectif de perte de poids. Vous avez au moins entendu l’une de ces pensées. Voici quelques explications pour démêler le vrai du faux.

Les féculents font-ils grossir ?

La pensée la plus courante est celle qui laisse à croire que les féculents font grossir. Appréciés sous forme de pain, de pâtes, de riz, de pommes de terre ou de légumes secs il suffira de les bannir ou de les diminuer de nos assiettes pour perdre du poids. Et bien c’est faux !

Les féculents, ou la famille des produits céréaliers est notre carburant. Ils nous fournissent notre énergie, les glucides. Le corps est capable de les utiliser au fur et à mesure et en fonction de ses besoins. Ils sont déterminés selon le type d’activité que l’on a, notre taille, notre sexe et notre âge. Peut-être que votre assiette contient exclusivement des féculents ?

Dans ce cas, la meilleure façon d’agir serait de diversifier le contenu de vos plats. Cela vous permettra de manger autre chose que de l’énergie, comme des fibres, des vitamines, minéraux… Pour cela il vous suffit d’ajouter des légumes verts, ce qui apportera goûts, textures et couleurs lors de vos repas.

De plus sachez bien que 80% des grignotages entre les repas sont dus à des apports insuffisants durant les repas. Les glucides à chaque repas permettent de tenir et de moins grignoter si vous ne souhaitez pas manger entre les repas.

Faut-il éviter de manger des aliments gras ?

Le gras, ce sont les lipides dont notre corps à besoin chaque jour. Il nous fournit de l’énergie, participe à la synthèse des hormones et à l’absorption de certaines vitamines. Bref, le gras c’est la vie !

Il est vrai qu’il y a différents types d’effet sur notre santé selon la qualité de celui-ci. Il y a deux principales grandes familles de lipides : les acides gras insaturés et les acides gras saturés. Et une famille parallèle, les acides gras trans. En revanche, une fois de plus, cela dépend de la quantité que l’on en consomme. Au sein de la première famille vous trouverez les huiles, les poissons gras, les fruits à coque, l’avocat… tandis que la deuxième famille est représentée par le fromage, le gras de viandes, le beurre, la crème… Les acides gras trans sont les lipides qui ont été chauffés à très haute température et certainement les plus délétères pour notre santé.

Consommez de tout, du fromage, de l’huile du beurre, des noix. Bien entendu en gardant le plaisir de les manger. De plus vous serez davantage rassasié avec des aliments gras, ce qui fait que l’on en mange naturellement moins que d’autres types d’aliments. Au quotidien, lorsque vous mangez du fromage, vous en consommez une ou deux parts, pas une assiette entière. Comme l’huile que vous ne dosez pas au verre mais à la cuillère. De ce fait, du beurre sur les tartines du matin, de l’huile pour cuisiner et assaisonner, quelques oléagineux pour le goûter et de la crème sur vos plats préférés et pour varier les plaisirs.

manger du fromage

Faut-il bannir le sucre si l’on souhaite perdre du poids ?

Chocolat, bonbons, biscuits, sucre caché dans les aliments industriels. Il est partout et vous souhaitez le chasser de votre quotidien. Mais rien n’y fait, il revient dans votre vie aussi vite et parfois en plus grande quantité. Ici, je ne parle pas du sucre naturellement présent dans les aliments comme les fruits, les féculents, mais bien du sucre que l’on rajoute aux préparations.

Il existe le sucre blanc, le plus couramment utilisé, le sucre roux, le sucre complet, le Rapadura. Mais également les sucrants comme le sirop d’agave, le miel, le sirop d’érable. Sachez en tout cas d’un point de vue des apports en calories, tous se valent. En revanche, sur le point de vue de la qualité il y a une différence. De plus, certains ont un pouvoir sucrant plus élevé, comme le sirop d’agave par exemple. C’est-à-dire qu’il vous faudra en mettre moins pour avoir le résultat similaire gustativement qu’avec du sucre blanc raffiné. Les sucres les moins raffinés (Rapadura, complet…), apportent également quelques minéraux.

Vous voyez-vous supprimer tout au long de votre vie vos aliments plaisir ? Bien évidemment vous vous dites que c’est seulement le temps du rééquilibrage et qu’une fois que vous aurez trouvé votre silhouette à votre goût, des petits apports en sucre de temps en temps ne feront pas de mal. Détrompez-vous. Si vous stoppez la consommation d’un aliment que vous affectionnez sur une période, vous en profiterez encore plus à la reprise. Votre consommation peut augmenter de manière à compenser la période d’éviction. En conclusion, la meilleure façon de consommer du sucre est propre à chacun. Certains vont aimer manger du chocolat chaque jour, avoir des biscuits sucrés au goûter ou bien encore prendre une poignée de bonbons chaque soir… Cela participe à leur équilibre alimentaire et plus précisément à des besoins émotionnels.

manger des bonbons

Pourquoi ces pensées peuvent être nuisibles pour votre comportement alimentaire ?

Vous l’avez compris, nous sommes humains et avons besoin non seulement de nourrir notre corps mais également notre esprit en gardant plaisir à chaque fois que se passe l’acte alimentaire. Si votre alimentation est guidée avec ce type d’injonction (exemple : j’aime les biscuits, j’aimerai en consommer au goûter mais ça n’est pas bon pour moi), êtes-vous en train de le manger avec plaisir ?

Mangez-vous du chocolat noir parce que vous le préférez au chocolat au lait ou parce que vos pensées vous disent qu’il est meilleur pour la ligne et la santé ? Sachez que le chocolat au lait et noir contiennent le même nombre de calories et que des chocolats au lait peuvent être de qualité.

Si vous pensez être dans cette situation et que votre alimentation n’est pas sereine au quotidien, faites-vous bien accompagner par un professionnel bienveillant et surtout, attention aux « amaigrissologues ». Vous avez ici quelques clefs pour repérer ces discours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This