Il existe de nombreuses méthodes pour perdre du poids et obtenir le physique dont vous avez toujours rêvé. Bien évidemment, il est indispensable d’adopter un régime alimentaire équilibré couplé avec la pratique régulière d’exercices physiques. À cela peut s’ajouter le recours à certains produits spécifiques qui vous apportent une aide précieuse.

Acheter Mysimba, livraison en 24h, consultation et ordonnance en ligne

Dans cette catégorie, il y a le coupe-faim. Parmi les nombreux produits disponibles sur le marché, Mysimba se pose comme le complément idéal de votre programme minceur. Découvrez donc les spécificités de ce produit innovant, son utilisation, ses effets, sans oublier son prix…

Présentation de Mysimba

Composition, fonctionnement et prix

Conçu par le laboratoire Consilient Health, Mysimba est un traitement pour la perte de poids se classant dans la catégorie des « coupe-faim », c’est-à-dire que sa prise permet de limiter la sensation de faim tout en optimisant la satiété.

Se présentant sous la forme d’un comprimé galénique, il est constitué de deux substances actives : la naltrexone (7,2 mg) et le bupropion (78 mg) qui influencent une partie du cerveau appelée système de récompense.

La première molécule est un antagoniste opiacé souvent utilisé pour traiter les personnes souffrant de toxicomanie (alcoolisme), tandis que la deuxième agit comme un antidépresseur. Elles agissent par le phénomène de « libération prolongée », c’est-à-dire que leurs effets s’accentuent au fil des heures et non instantanément.

À noter que le prix de ce produit varie en fonction du vendeur : il peut être différent suivant que vous effectuiez un achat en ligne accompagné d’une consultation en ligne ou que vous alliez directement à la pharmacie après être allé chez le médecin. Une boîte contient 112 comprimés. Auprès de la pharmacie en ligne Treated, le tarif est de 277,29 euros la boîte.

Si vous devez entamer un traitement Mysimba, il est conseillé de lire préalablement la notice. Vous y trouverez des informations cruciales afin de connaître la posologie, les effets indésirables ainsi que les composants au cas où vous êtes allergiques à certains. Il est recommandé de tenir compte des substances susceptibles de causer des allergies.

mysimba
Mysimba est un traitement pour la perte de poids en agissant comme coupe-faim

Mécanisme d’action

Le mode d’action du Mysimba repose donc sur la naltrexone et le bupropion. Leurs actions se combinent et influencent la parcelle du cerveau qui contrôle la pulsion alimentaire. Le premier est un antagoniste des opiacés tandis que le second est un antidépresseur.  

Tous deux accélèrent la perte de poids en réduisant le plaisir associé à la consommation d’aliments, diminuant ainsi la nourriture consommée. Avec ce médicament, vous mangerez moins sans pour autant avoir faim quelques instants après. Ils vous aident à changer votre habitude de consommation.

Accompagner ce traitement par des activités physiques est indispensable, ne serait-ce une séance quotidienne de marche pendant 30 min. S’il y a possibilité d’en faire plus, c’est encore mieux.

Un produit validé par les autorités de régulation européennes

La consommation du Mysimba est autorisée au sein de l’Union Européenne depuis le mois de mars 2015.

À noter que plusieurs recherches et tests ont été réalisés pour tester l’efficacité Mysimba. Environ 4 500 personnes sujettes à l’obésité ou au surpoids ont participé aux expérimentations. Ces dernières ayant permis aux autorités européennes d’approuver ce traitement.

Les patients ayant testé le produit ont d’abord fait un bilan médical afin de mieux connaître l’état de chacun, indispensable pour un meilleur suivi des éventuels effets positifs et négatifs du médicament.

Pour l’expérience, les participants sont divisés en deux groupes : le premier teste Mysimba, le second prend un placebo. L’objectif est la perte de poids pendant une durée déterminée. Les résultats sont éloquents : ceux qui ont consommé Mysimba présentent une perte de poids d’environ 9,3 % contre environ 1,3 % à 5,1 % pour ceux qui ont pris le placebo.

Au-delà de l’efficacité, ce test a permis de noter les avis des participants, dont les effets secondaires : la nausée, le vomissement, l’étourdissement, la sécheresse buccale, la constipation, et les maux de tête.

Bien souvent, la consommation de complément alimentaire favorisant la perte de poids augmente le risque de problèmes cardiovasculaires. Pour sa part, celui-ci serait moindre avec Mysimba, mais l’absence de troubles n’est pas établie. Par conséquent, les laboratoires entreprennent encore des recherches plus approfondies afin de lever le doute. Des expérimentations sont alors entreprises afin de vérifier les effets à long terme du Mysimba au niveau de la santé cardiovasculaire.

mysimba
Bien qu’approuvé par l’autorité de régulation européenne, Mysimba peut provoquer des effets secondaires

Qu’en pensent les professionnels ?

Selon l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité de Médicament), la consommation de Mysimba doit être sujette à caution à cause des substances qu’il contient et dont tous les effets sur le long terme ne sont pas encore bien connus. Des études approfondies seraient nécessaires pour écarter toute incertitude.

Quoi qu’il en soit, il faut noter que le 19 décembre 2014, l’AEM (Agence Européenne de Médicament) et le CHMP (Comité des Médicaments à Usage Humain) émettent un avis favorable sur la vente du produit luttant contre l’obésité et le surpoids. Ces professionnelles préconisent toutefois l’adoption d’un régime alimentaire sain et d’une activité physique en parallèle.

L’AEM souligne justement que le Mysimba devrait être délivré uniquement sous prescription médicale à des patients adultes. Ces derniers doivent présenter un résultat négatif au test du taux de cholestérol et d’hypertension. Concernant le traitement, celui-ci ne doit pas dépasser une année que ce soit pour les personnes obèses ou en surpoids.

Du côté des distributeurs, quelques enseignes émettent un avis favorable dont la pharmacie Treated qui diffuse justement ce produit. Ce dernier permettrait une perte de poids de l’ordre de 5 % environ. Une fois de plus, il est recommandé aux utilisateurs de s’investir dans la pratique d’activité physique et la consommation d’une nourriture saine.

Toute personne qui suit un traitement à base de Mysimba doit être suivie par son médecin. Après 16 semaines de prise de ce produit, si le patient perd seulement 5 % ou moins de son poids d’origine, il devra arrêter le traitement. Par ailleurs, si le praticien remarque un manque de motivation de la part du patient à intégrer un régime équilibré et du sport dans son traitement, il est également de son devoir d’annuler sa prescription.

À qui s’adresse Mysimba ?

Mysimba permet de perdre du poids grâce aux actifs spécifiques qu’il renferme. Il faut savoir que ce traitement ne s’adresse pas à tout le monde. Il faut, en effet, remplir certains critères pour en profiter. Notamment au niveau de l’Indice de Masse Corporelle (IMC). La prescription s’accompagne ensuite de précautions à prendre. Bien évidemment, un certain dosage doit être respecté. Par ailleurs, le patient doit également respecter rigoureusement certaines nouvelles règles de vie.

Acheter Mysimba, livraison en 24h, consultation et ordonnance en ligne

L’indice de Masse Corporelle (IMC)

Autrefois nommé « indice de Quetelet », c’est à partir de 1972 que le terme IMC est utilisé. C’est en 1997 que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) l’utilise internationalement.

Il s’agit d’une manière de calculer la corpulence d’un individu. Avant de prendre Mysimba ou un autre complément alimentaire destiné à faire perdre quelques kilos en trop, il est nécessaire de vous connaître. il est alors nécessaire de calculer votre IMC pour savoir à quel point vous êtes en surpoids et combien de kilos vous devez perdre.

Cette valeur est indispensable pour le suivi de votre poids. Pour le calcul, il faut connaître le poids et la taille d’une personne. L’IMC s’obtient en faisant le rapport entre le poids et le carré de la taille. Sa valeur est dite normale lorsqu’elle s’avoisine à 18,5.

Pour suivre un traitement à base de Mysimba, l’IMC doit être de 30 au minimum. Selon l’appréciation du médecin, il est possible qu’une personne ayant un IMC aux alentours de 27 à 30 soit éligible à ce traitement destiné à faire perdre du poids.

mysimba
Mysimba s’adresse aux personnes ayant un IMC supérieur à 27

Indications de Mysimba

Mysimba est un complément alimentaire qui s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes qui souffrent de surpoids ou d’obésité. Comme dit précédemment, l’IMC du patient est compris entre 27 et 30.

Le traitement est généralement prescrit pour les patients de cette catégorie lorsque l’excès de poids s’accompagne de maladies comme le diabète, un taux élevé de gras dans le sang ou encore une tension artérielle trop élevés. Ces troubles présentant un réel danger pour la santé.

Mysimba peut également être préconisé pour des patients qui ont entrepris d’autres techniques pour perdre du poids, mais sans succès, notamment les régimes et le sport. Dans tous les cas, tout traitement doit faire l’objet d’un accompagnement rigoureux et un médecin doit impérativement assurer le suivi de chaque patient concerné.

Contre-indications

Il existe quelques contre-indications à connaître pour la prescription de Mysimba. Ce médicament est proscrit dans quelques cas de figure.

  • La prise de Mysimba est fortement déconseillée chez la femme enceinte ou en période d’allaitement ;
  • Les composants chimiques que contient le médicament ne conviennent pas aux personnes ayant consommé régulièrement et excessivement de l’alcool dans leur vie ;
  • Un traitement à base de Mysimba n’est pas adapté pour les patients qui affichent une hypersensibilité vis-à-vis de la naltrexone, du bupropion ou autres composants de ce médicament (lire attentivement la notice pour les connaître tous) ;
  • Ce médicament est déconseillé aux personnes atteintes d’épilepsie et qui ont subi ou non un traitement curatif par rapport à cette maladie ;
  • Mysimba ne convient pas aux patients qui souffrent d’hypertension artérielle ;
  • Il est interdit aux personnes sous traitement / en sevrage d’antidouleurs opioïdes ou atteintes d’anorexie et de boulimie de commencer une cure d’amaigrissement à base de Mysimba.

Si vous n’appartenez à aucune de ces catégories, il est toujours préférable de consulter votre médecin traitant avant d’entreprendre une prise continue de ce médicament, afin d’éviter tout risque de complications ou d’intolérance.

Dosage et conseils d’utilisation

Dosage

Avant tout, il faut souligner que Mysimba se procure uniquement sous ordonnance. Le traitement dure au minimum 4 semaines avec une posologie différente chaque semaine :

  • 1ère semaine : un comprimé à prendre chaque matin
  • 2ème semaine : deux comprimés par jour (un le matin, un le soir)
  • 3ème semaine : trois comprimés par jour (deux le matin et un le soir)
  • 4ème semaine (et les suivantes) : quatre comprimés par jour (deux le matin et deux le soir)

Conseils d’utilisation

Ce médicament se prend en milieu de repas pour éviter les maux d’estomac. Par ailleurs, il est conseillé d’avaler directement le comprimé avec un peu d’eau sans le mâcher. Attention, une crise d’épilepsie peut se produire si le médicament est régulièrement pris avec de la nourriture grasse : les fritures, les viandes grasses…

Dans le cas où le patient a oublié son médicament, il est interdit d’en prendre une double dose le jour d’après. En cas de doute, il est recommandé de demander l’avis de son médecin sur ce qu’il faut faire.   

À rappeler d’ailleurs qu’une alimentation saine et pauvre en cholestérol ainsi que la pratique d’un sport sont vivement recommandées durant le traitement. Si vous détestez le sport, il existe d’autres solutions pour faire bouger le corps : la promenade, le jardinage…      

Suivi médical indispensable

Tout au long de la prise de Mysimba, un suivi médical est indispensable. En effet, l’état de santé du patient doit être régulièrement contrôlé. En effet, le sujet peut présenter des effets secondaires comme des maux de tête ou une élévation de la tension artérielle. En fonction du cas, un arrêt immédiat du traitement peut être décidé.

mysimba
Un suivi médical est important lors de la prise du Mysimba

Après 4 mois de traitement, le médecin doit effectuer un bilan. Il est important que le patient ait bénéficié d’une perte de poids supérieur à 5 % comparé au poids initial. Le cas échéant, le traitement sera qualifié d’inefficace. Dans ce cas-là également, un arrêt de la prise de Mysimba est à envisager.

Résultats d’une prise de Mysimba

La prise de Mysimba apporte une sensation de satiété. Les molécules présentes dans chaque comprimé agissent sur le cerveau et plus précisément sur la leptine qui est l’hormone favorisant la satiété et sur la ghréline qui est l’hormone de la faim.

En ressentant moins la faim, le patient diminue automatiquement ses rations. Il devrait alors en résulter une perte de poids progressive.

Effets indésirables et risques associés à la prise de Mysimba

Le traitement par Mysimba peut provoquer des effets secondaires tels que :

  • La nausée ;
  • Le vomissement ;
  • La diarrhée ;
  • Les maux de tête ;
  • Le vertige ;
  • L’insomnie ;
  • La sécheresse buccale ;
  • La dépression ou son aggravation ;
  • La sudation ;
  • Les troubles de sommeil ;
  • La grippe ;
  • Les rêves insolites ;
  • La perte de cheveux ;
  • Le goût de l’acier dans la bouche ;
  • L’éruption cutanée ;
  • La douleur abdominale ;
  • Le manque de concentration ;
  • Les brûlures de l’estomac.

Par ailleurs, des cas d’effets secondaires plus spécifiques peuvent se produire. Si l’un ou plusieurs  d’entre eux vous touchent, alertez immédiatement votre médecin :

  • Les actes impulsifs et dangereux ;
  • L’agitation ;
  • L’agressivité ;
  • L’anxiété ;
  • L’apparition de signe de dépression ;
  • Le comportement violent ;
  • Le comportement colérique ;
  • La crise de panique ;
  • L’augmentation de la pression artérielle ;
  • L’augmentation de la fréquence cardiaque ;
  • Les hallucinations ;
  • Les problèmes hépatiques ;
  • Les signes reliés à la baisse du niveau de sucre présent dans le sang ;
  • Les symptômes de glaucome (trouble de la vision) ;
  • Le tintement des oreilles.

Les avis des utilisateurs

L’efficacité de Mysimba dépend avant tout de la volonté du patient à considérer avec sérieux tous les conseils préconisés par son médecin.

mysimba
Selon les utilisateurs, Mysimba s’avère efficace pour la perte de poids

Si l’on en croit l’avis des consommateurs, la prise des comprimés apporte de bons résultats. Une perte de poids d’au moins 5 % a été constatée chez de nombreux utilisateurs, notamment ceux testés sous la supervision de professionnels de la santé. La diminution de l’appétit est le résultat le plus apprécié par les patients. Les quantités consommées à chaque repas sont plus raisonnables et les grignotages sont facilement évités.

Il est nécessaire de réaliser un diagnostic complet chez un médecin avant de se lancer dans l’aventure afin d’éviter les réactions désagréables.

Conclusion

L’Organisation Mondiale de la Santé fait état d’une augmentation à l’échelle mondiale du taux d’obésité, en particulier dans les pays développés. Depuis 1980, le chiffre a doublé et touche en général les personnes ayant une vingtaine d’années et plus. Néanmoins, il ne s’agit pas d’une maladie et encore moins d’une fatalité. Il est tout à fait possible de combattre le surpoids.

Dans un premier temps, il faut apporter des changements radicaux dans l’hygiène de vie à travers une alimentation saine et la pratique régulière d’exercices physiques. Lorsque de telles mesures n’apportent pas de résultats satisfaisants, il est envisageable de se tourner vers des solutions plus radicales comme Mysimba qui agit directement sur votre appétit. Ce produit renferme des actifs qui régulent votre appétit, vous permettant de réduire votre alimentation et vous faire perdre du poids. Mais pourquoi se défaire de quelques kilos en trop ? Parce que le surpoids et l’obésité ont des effets négatifs sur la santé. Quant à la prise de Mysimba, il ne s’agit pas d’une formule miracle. Il s’agit d’un d’un traitement à double sens : il est indispensable d’adopter un régime alimentaire raisonnable en calories et il faut aussi pratiquer du sport. Son efficacité dépend uniquement de la combinaison de ces deux points.  Enfin, l’assistance d’un professionnel de la santé est primordiale, voire obligatoire.

Acheter Mysimba, livraison en 24h, consultation et ordonnance en ligne