Dérivée des fèves de soja, la lécithine de soja est un ingrédient qui est fréquemment présent dans les aliments, les médicaments et dans les compléments alimentaires. Elle renferme divers composants caractérisés par des propriétés qui confèrent à la lécithine des vertus médicinales et diététiques, avec une utilisation dans le domaine pharmaceutique, agro-alimentaire, en cosmétologie. Bénéfique pour l’organisme à plus d’un titre, la lécithine peut également comporter des risques pour la santé.

Qu’est-ce que la lécithine de soja ?

Le terme lécithine provient du mot grec ‘’lekithos’’ qui signifie jaune d’œuf. La lécithine a été isolée pour la première fois du jaune d’œuf en 1846 par Theodore Nicolas Gobley (1811-1876). Il s’agit d’une substance lipidique que l’on retrouve dans le jaune d’œuf, mais également dans le cerveau. Cette substance est aussi présente dans les aliments d’origine végétale, notamment, les huiles végétales d’arachide, de tournesol et de soja.

La lécithine de soja est donc extraite de l’huile provenant des fèves de soja, une plante légumineuse. Ce sous-produit de l’huile de soja est obtenu à partir d’une simple pression à froid et d’une décantation de la graine de soja. La pression des graines permet d’obtenir un liquide qui est un mélange d’huile et de lécithine, la décantation permet de les séparer.

La lécithine de soja est, donc, une substance huileuse (de nature lipidique). C’est un liquide visqueux quasiment inodore avec un couleur  jaune. Mais, en plus de la forme liquide, pour des usages divers, elle peut se présenter sous plusieurs formats, notamment sous forme de poudre, de comprimés, de capsules.  Il est donc possible d’acheter la lécithine de soja sous ces différentes formes. La lécithine de soja est disponible dans la fève de soja, mais également dans le commerce.

Quelle est la composition de la lécithine de soja ?

Essentiellement constituée de substances impliquées dans l’amélioration du fonctionnement du cerveau et la nutrition des cellules cérébrales, la lécithine est riche en :

  • phospholipides

Les phospholipides constituent un assemblage d’acides gras (acide palmitique et oléique), de phosphates et de glycérol. Ces substances lipidiques fournissent à l’organisme des acides gras polyinsaturés qui sont des nutriments essentiels. Elles intègrent la composition des cellules nerveuses du cerveau, ce sont des composants majeurs des membranes qui composent toutes les cellules du cerveau. Constituants de base des membranes cellulaires, les phospholipides représentent environ un quart du poids du cerveau, avec conséquemment un rôle primordial dans le processus de mémorisation. Elles maintiennent la perméabilité et la fluidité des membranes cellulaires, tout en préservant leur plasticité. Elles agissent sur les troubles passagers de la mémoire.

  • choline

Composante principale des membranes cellulaires, la choline est utilisée par les neurones cholinergiques pour synthétiser un neuromédiateur cérébral, notamment, l’acétylcholine qui intervient dans la régulation de la mémoire et dans l’amélioration de l’humeur. Ce neuromédiateur est également essentiel dans la transmission des messages nerveux.

La choline est impliquée dans le bon fonctionnement du système nerveux, du cœur et de bien d’autres organes (le cerveau et le foie). En contribuant au bon fonctionnement du foie, la choline participe à l’élimination des substances toxiques qui y sont présentes et à la détoxication de cet organe. En outre, elle abaisse le taux de graisses sanguines et intervient dans divers processus au niveau de l’organisme, en l’occurrence, la synthèse de l’ADN, le transport et le métabolisme des lipides. Elle aide à dissoudre les graisses et le cholestérol et peut aider à réguler la fonction rénale, hépatique et vésiculaire.

  • inositol

Constituant vital des membranes cellulaire, l’inositol joue un rôle prépondérant dans le bon développement et l’activité des cellules. Cette molécule intervient dans le métabolisme hépatique des graisses, la synthèse des neuromédiateurs tels que la dopamine et la noradrénaline. Elle accroît le bon cholestérol, HDL et aide à réduire le mauvais cholestérol, LDL.

La lécithine de soja contient également de la vitamine E, un puissant antioxydant, protecteur des effets néfastes des radicaux libres qui accélèrent le vieillissement. C’est un hypolipémiant qui permet de réduire les lipides qui circulent dans le sang.

La lécithine de soja est issue des fèves de soja

La lécithine de soja est issue des fèves de soja

Quelles sont les propriétés de la lécithine de soja ?

Dans l’organisme, la lécithine de soja joue le rôle d’un émulsifiant naturel. Elle permet de solubiliser les corps gras dans le sang, notamment, le cholestérol. Elle éloigne le cholestérol des parois artérielles, empêchant, de ce fait, le dépôt des corps gras sur les artères.

La lécithine de soja déploie des activités qui permettent de contrôler le taux de cholestérol dans le sang. Avec un effet hypoglycémiant, elle fait baisser votre cholestérol et améliore le rapport entre le bon et le mauvais cholestérol. Ainsi, elle protège l’organisme contre l’hypercholestérolémie et les complications cardio-vasculaires. Elle s’avère bénéfique pour le système cardiovasculaire

La lécithine de soja est un excellent antioxydant. Elle protège la membrane cellulaire de l’oxydation provoquée par les radicaux libres qui peuvent être néfastes pour les vaisseaux sanguins. Avec cet effet antioxydant, elle empêche les radicaux libres de provoquer des agglutinations de cellules sanguines. Ces agglutinations sont susceptibles de créer un caillot qui bouche les vaisseaux sanguins et provoque l’infarctus.

La lécithine de soja se distingue par des propriétés phospholipidiques qui permettent de protéger les cellules et les tissus au sein desquels elle améliore le transport de l’oxygène. Cet effet protecteur au niveau des cellules, améliore, par ailleurs, le fonctionnement de celles-ci.

La lécithine de soja est caractérisée par d’excellentes propriétés de stimulation du cerveau et une action sur les troubles passagers de la mémoire par le biais de ses différents composants, notamment, sa forte teneur en phospholipides.

Elle nous apporte une aide importante contre le stress et la fatigue, car la lécithine de soja possède un effet essentiel au niveau des membranes des cellules nerveuses, surtout en période d’examens, par exemple. Elle apporte au cerveau toutes sortes de nutriments indispensables et impliqués dans le bon fonctionnement cérébral. Assurant, ainsi au cerveau, un équilibre psycho-nerveux.

Quelles sont les diverses utilisations de la lécithine de soja ?

La lécithine de soja est utilisée comme additif dans l’industrie agro-alimentaire, notamment dans les aliments transformés au sein desquels elle favorise la fixation des graisses avec l’eau. Ainsi, elle est utilisée comme un émulsifiant dans les aliments et les préparations en vue de maintenir la cohésion entre l’eau et la graisse. Cet agent stabilisant les empêche de se mélanger avec d’autres substances.

Ainsi, l’eau ou les graisses ne se séparent pas dans les aliments grâce à l’action émulsifiante de la lécithine de soja. Elle intègre, entre autres, la margarine, les chocolats et les produits chocolatés, les produits alimentaires destinés aux bébés, les crèmes et les glaces. Dans le chocolat, elle va faciliter la fixation du lait et du sucre au beurre de chocolat. Elle permet de lier des aliments ou d’améliorer l’homogénéité des ingrédients, mais également elle prolonge la durée de conservation des produits. En tant qu’agent émulsifiant, elle permet d’épaissir un liquide, tout en lui conférant une texture agréable.

Dans l’industrie pharmaceutique, la lécithine est utilisée pour l’élaboration des médicaments ou des compléments alimentaires eu égard aux vertus qui la caractérisent. Elle se présente sous diverses formes et peut être utilisée par voie orale ou par voie topique.

Dans le domaine cosmétique, elle est présente dans les laits corporels, les soins protecteurs pour bébés, les fonds de teint, les crèmes.

La lécithine de soja est utilisée en gastronomie. Sous forme de poudre, elle est utilisée en vue d’être saupoudrée sur les plats, des céréales, du fromage cottage, du yaourt, des soupes, des salades ou mélangée à un laitage, un aliment humide.

La lécithine de soja facilite la fixation du lait et du sucre au beurre de chocolat

La lécithine de soja facilite la fixation du lait et du sucre au beurre de chocolat

Quels sont les bienfaits de la lécithine de soja ?

Sur le cerveau

Le cerveau est, largement, impliqué dans les processus de mémorisation et d’apprentissage, par le biais des neurotransmetteurs et des connexions entre les synapses. La lécithine de soja s’avère bénéfique pour le cerveau, car elle contient une substance, en l’occurrence, la choline qui contribue à la synthèse de l’acétylcholine. Ce neurotransmetteur joue un rôle essentiel dans la transmission des signaux nerveux à travers les neurones.

La consommation de la lécithine de soja peut, ainsi, favoriser un accroissement de la quantité d’acétylcholine dans le cerveau, un échange d’influx nerveux de façon continue, entre le cerveau et les cellules du corps humain. L’acétylcholine est impliquée dans les facultés de concentration. Ce neurotransmetteur est responsable du stockage et de la récupération de la mémoire et de l’efficacité des signaux nerveux dans de nombreuses régions du cerveau.

La lécithine de soja, intervenant dans la synthèse de ce neurotransmetteur, va favoriser l’amélioration de la capacité de rétention au niveau de la mémoire ainsi que la capacité d’apprentissage. Ce faisant, elle améliore la conduction nerveuse, accroît l’activité cérébrale, avec notamment une amélioration du bien-être et de la santé du cerveau. Ainsi, elle fournit au cerveau les nutriments dont il a besoin pour un bon fonctionnement. Elle stimule le développement du cerveau et améliore les fonctions cognitives.

En permettant d’améliorer la mémoire, la lécithine de soja permet, parallèlement, de prévenir les symptômes de la démence et peut constituer une aide pour les personnes affectées par des troubles neurologiques ou la maladie d’Alzheimer. Aussi, elle assure une protection contre les problèmes de mémoire, liés à l’âge.

Par ailleurs, la lécithine de soja, par le biais des composants tels les phospholipides et la vitamine E, stimule la mémoire et s’avère bénéfique aux étudiants et aux élèves lors de la préparation des examens.

La mémoire pourrait être améliorée

La mémoire pourrait être améliorée

Sur le système cardiovasculaire

La lécithine de soja est caractérisée par des effets bénéfiques au niveau du système cardiovasculaire. Elle protège le cœur, les artères et régule le taux de cholestérol et de triglycérides sanguins. Les acides gras polyinsaturés et les acides linoléiques qu’elle contient, se fixent dans le sang en vue d’éliminer le mauvais cholestérol.

En effet, la lécithine de soja facilite la digestion des graisses alimentaires, tout en facilitant leur transport dans l’organisme, limitant, ainsi, le dépôt du cholestérol dans les artères. Ainsi, elle s’avère bénéfique pour la santé du cœur.

Les pathologies du cœur sont provoquées par une accumulation de dépôts de graisses au niveau des parois des artères qui vont, alors, progressivement se durcir. Ces dépôts de graisses (essentiellement le mauvais cholestérol) viennent boucher les artères et les veines, provoquant la formation des plaques ou une pathologie affectant les artères (athérosclérose). La lécithine permet de préserver la souplesse des parois vasculaires et de prévenir les dépôts d’athérome (dépôt graisseux riche en cholestérol) à l’origine de l’athérosclérose.

Aussi, l’action de la lécithine contribue à la normalisation du taux de cholestérol sanguin et à la prévention des pathologies cardio-vasculaires. Elle favorise le bon maintien du taux de cholestérol dans l’organisme, avec une réduction du cholestérol total et du ‘’mauvais’’ cholestérol, le LDL ou Low Density Lipoprotein en anglais (lipoprotéines à faible densité) et un accroissement du ‘’bon’’ cholestérol, le HDL ou High Density Lipoprotein en anglais (lipoprotéines à haute densité).

La lécithine de soja est utilisée en vue de favoriser la récupération après un accident vasculaire cérébral et dans le cadre du traitement des pathologies cardiovasculaires.

Pour la circulation sanguine

La lécithine de soja améliore la circulation sanguine par le biais de son action émulsifiante qui permet d’éliminer le cholestérol présent dans les vaisseaux sanguins. Elle vous débarrasse de tout excès de graisses dans la circulation sanguine en décomposant les excès de graisses qui s’accumulent dans le corps, y compris le cholestérol et les triglycérides. Elle fait fondre ces corps gras et facilite le flux sanguin en empêchant la formation des caillots sanguins dans les artères, ce qui permet de prévenir les crises cardiaques, la détérioration des vaisseaux sanguins et les pathologies de l’appareil circulatoire.

Sur la peau

La lécithine de soja, disponible sous une formulation liquide intègre les produits destinés aux soins de la peau. Elle permet d’émulsionner les ingrédients des produits cosmétiques en vue d’améliorer la consistance de ceux-ci, avec un toucher très soyeux et une formulation caractérisée par une texture fluide. Ainsi, l’application topique procure d’énormes bénéfiques pour la santé de la peau. Vous pouvez utiliser la lécithine de soja sous d’autres formats (granules, comprimés, etc.) pour améliorer la santé de la peau.

La lécithine de soja adoucit la peau, la rend lisse. Elle assouplit la peau par le biais de son action émolliente. Ce composant favorise l’hydratation de la peau. Il protège la peau et permet de prévenir la déshydratation de celle-ci. C’est un puissant antioxydant qui permet de prévenir les effets des radicaux libres au niveau de la peau.

La lécithine de soja permet, aussi, de réduire les signes visibles du vieillissement, marqués par des ridules, des rides. Sa teneur en vitamine E favorise un renouvellement des cellules mortes de la peau et la formation de nouvelles cellules au niveau de la peau. Elle ralentit le vieillissement prématuré de la peau. Ce faisant, elle permet d’avoir une peau lisse, lumineuse, un visage radieux et plus jeune. Le visage est lumineux et paraît plus jeune grâce à la stimulation du collagène qu’elle favorise.

La lécithine de soja rend le peau plus lisse

La lécithine de soja rend le peau plus lisse

Pour le foie

La lécithine de soja joue un rôle important au niveau de la santé du foie. Elle :

  • régule le métabolisme des graisses dans le foie ;
  • permet de décomposer et d’émulsionner les graisses ;
  • empêche un dépôt excessif de graisse au niveau du foie ;
  • renforce les cellules du foie et rend les membranes cellulaires solides et particulièrement résistantes à l’infiltration des toxines susceptibles de détruire les cellules du foie.

Ainsi la lécithine de soja protège le foie contre certains dommages et des pathologies, tout préservant la santé de cet organe. Elle permet de prévenir la cirrhose du foie en réduisant l’inflammation des cellules hépatiques.

Aussi, elle contribue au bon fonctionnement du foie, tout en permettant de soutenir les fonctions hépatiques.

D’autres avantages de la lécithine de soja

La lécithine de soja :

  • améliore la fonction immunitaire en stimulant l’immunité, en améliorant l’activité des cellules impliquées dans le fonctionnement du système immunitaire. Ces cellules favorisent l’élimination des toxines et des corps étrangers qui sont susceptibles de causer des dommages et des pathologies ;
  • réduit les risques liés à la formation des calculs biliaires et à l’apparition des pathologies de la vésicule biliaire, en réduisant la taille des calculs biliaires, tout en contribuant à la dissolution de ceux-ci ;
  • améliore l’humeur en entravant l’action du cortisol, une hormone du stress. Aussi, elle réduit le niveau de stress mental.

Quels sont les risques liés à la consommation de la lécithine de soja ?

Les risques liés à la lécithine de soja OGM

La lécithine de soja entièrement naturelle, issue de cultures sans semences génétiquement modifiées, sans gluten et sans lactose est un composant végétal qui présente d’énormes effets bénéfiques pour l’organisme. Elle est, donc, non toxique et sans danger pour la consommation humaine.

Mais, lorsqu’elle est extraite de fèves de soja OGM ou exposées à des pesticides, elle n’est pas dépourvue de risques ou d’effets plus ou moins néfastes.

Le traitement chimique ou la présence de pesticides, de solvants chimiques ou de résidus d’herbicides peut être nuisible et peut provoquer des maladies ou des perturbations hormonales. La lécithine de soja peut être toxique pour l’organisme, surtout lorsqu’elle provient des graines de soja génétiquement modifiées.

La lécithine extraite de ces graines de soja OGM peut provoquer des maux de tête, des allergies, des dysfonctions érectiles, des étourdissements. Ainsi, la lécithine génétiquement modifiée peut être impropre pour la consommation et nuisible pour la santé. Elle peut provoquer une mauvaise régulation de l’insuline, un vieillissement prématuré, des problèmes d’infertilité.

Pour minimiser ces risques liés aux organismes génétiquement modifiés, vous devez vérifier les étiquettes et éviter la lécithine extraite de soja OGM.

Attention aux fèves de soja OGM !

Attention aux fèves de soja OGM !

Les risques liés à une consommation excessive

La consommation modérée de la lécithine de soja est bénéfique pour l’organisme et ne provoque pas de troubles physiologiques majeurs. Elle ne constitue pas un danger pour la santé lorsqu’une petite dose est consommée.

Cependant, une consommation excessive peut causer des dommages au niveau de la santé. L’absence de modération au niveau de la consommation de la lécithine de soja est associée à divers effets secondaires.

La consommation excessive de la lécithine de soja ou des surdoses à long terme est susceptible de provoquer :

  • Des troubles de gastro-intestinaux : une consommation de la lécithine de soja en grande quantité peut générer des troubles sans grande gravité, notamment, des nausées, des douleurs abdominales, des crampes abdominales, des lourdeurs abdominales, la diarrhée et d’autres symptômes digestifs et intestinaux désagréables.
  • Des troubles hormonaux : la lécithine de soja peut avoir des effets néfastes au niveau des glandes thyroïdiennes et des hormones qu’elles produisen Elle peut, également, induire une baisse du taux de testostérone.
  • Une baisse de la tension artérielle : chez certaines personnes, la consommation excessive de la lécithine de soja provoque une pression artérielle, anormalement, basse. Les signes de cette hypotension artérielle sont marqués par des syncopes, une augmentation du rythme respiratoire, des céphalées, une sensation de fatigue, des étourdissements, une confusion, des troubles de la vision et un évanouissement.

Les risques liés à une allergie à la lécithine de soja

Le soja est un aliment allergène. Ainsi, les personnes allergiques au soja peuvent être également allergiques à ce sous-produit du soja, notamment, la lécithine de soja. Ainsi, si vous êtes un sujet allergique à la lécithine de soja, vous pouvez remarquer l’apparition de certains symptômes après la consommation de certains produits ou complémentaires alimentaires qui intègrent la lécithine de soja, même en faible quantité.

Ces réactions allergiques peuvent se manifester par des réactions cutanées, une urticaire, des démangeaisons, des troubles digestifs, des troubles respiratoires. Des réactions allergiques plus graves et nécessitant une consultation médicale immédiate, peuvent survenir.

Cette réaction allergique exacerbée qui appelée choc anaphylactique, met en jeu le pronostic vital. Elle peut avoir pour signes précurseurs des fourmillements, des éternuements, des transpirations excessives, des  nausées, une détresse respiratoire, un œdème du visage et de lèvres. L’œdème peut également affecter la gorge et le larynx ou même se généraliser. Surviennent plus tard des réactions allergiques graves potentiellement mortelles, marquées par une tachycardie avec un cœur qui se met à battre plus vite, une pâleur cutanée, avec parfois une crise d’asthme ou une respiration difficile marquée par un sifflement. Le niveau de conscience peut être altéré, avec une perte de connaissance, voire un coma.