Les laxatifs sont des médicaments qui permettent d’accélérer le transit intestinal et de ramollir les selles en vue de faciliter l’évacuation de celles-ci. Disponibles, également, sous  forme de complément alimentaire ou d’aliments, ils sont préconisés pour soulager la constipation. Ils sont, donc, utilisés dans un cadre médical. Mais, certaines personnes considèrent les laxatifs comme des moyens appropriés pour perdre du poids. Cet usage détourné que constitue l’utilisation d’un laxatif pour maigrir, s’avère une méthode malsaine associée à de nombreux effets secondaires. Il n’est pas judicieux d’avoir recours aux laxatifs pour la perte de poids, car cet usage peut avoir des conséquences néfastes ou des dommages plus ou moins grave au niveau de la santé.

Les laxatifs, à quoi servent-ils ?

Les laxatifs, pharmaceutiques ou non, sont destinés au traitement de la constipation. Il s’agit d’un type de médicament ou de tisane qui est utilisé lorsqu’il y a une difficulté d’évacuation des selles chez un sujet. Ainsi, un laxatif permet de venir à bout des signes liés à ce trouble digestif qui est marqué par des selles dures, sèches et difficiles à évacuer. La fréquence d’émission des selles est perturbée avec moins de 3 selles par semaine, pendant plusieurs semaines La constipation peut également s’accompagner de douleurs au niveau du ventre, de ballonnements, de lourdeurs au bas-ventre, de douleurs lors de la défécation, de flatulences et des crampes abdominales. Les laxatifs permettent d’atténuer, ou même, d’éradiquer ces inconforts et ces symptômes désagréables provoqués  par la constipation, tout en vous permettant de vous débarrasser de ce trouble digestif.

L’efficacité des laxatifs permet ainsi de ramollir et déclencher l’émission de selles. C’est pourquoi, un laxatif à base de plante ou non, est prescrit dans un cadre médical lorsqu’il y a une rareté des selles, la présence de selles dures, une expulsion incomplète des selles et / ou une défécation difficile. Les laxatifs servent, donc, à soigner la constipation et sont recommandés pour :

  • accélérer le mouvement des intestins,
  • aider à vider (purger) les intestins,
  • aider la digestion en cas de constipation,
  • faciliter l’évacuation des selles.
Les laxatifs facilitent notamment l'évacuation des selles

Les laxatifs facilitent notamment l’évacuation des selles

Comment fonctionnent les laxatifs?

Le principe de fonctionnement diffère en fonction du principe actif qui les caractérise et est bien spécifique à chaque type de laxatifs. Généralement, on distingue plusieurs types de laxatifs :

  • Les laxatifs osmotiques : ils attirent l’eau vers les selles en vue d’accroître le volume de celles-ci, de les rendre plus molles et de faciliter l’élimination naturelle de celles-ci.
  • Les laxatifs stimulants : ils stimulent les mouvements intestinaux, accroissent la motricité de l’intestin, le transit intestinal en irritant la muqueuse, facilitant, ainsi, l’évacuation des selles.
  • Les laxatifs lubrifiants : ils lubrifient les selles, les ramollissent et facilitent leur évacuation.
  • Les laxatifs de lest : ils aident à augmenter le volume de la masse fécale et à rendre les selles molles, ce qui va déclencher le péristaltisme des intestins et faciliter l’élimination des matières fécales.
  • Les laxatifs par voie rectale : ils agissent en favorisant l’expulsion des selles par contraction du rectum. Ainsi ils favorisent l’évacuation des selles.

Ces différents mécanismes d’action ont une même finalité, faciliter et accélérer la défécation. Ainsi, les laxatifs permettent d’évacuer les selles qui stagnent dans le colon (constipation de transit) ou au niveau du rectum (constipation terminale). L’un des effets indésirables possibles liés à la plupart de ces différents laxatifs, est la diarrhée, surtout en cas de surdosage ou d’utilisation inappropriée.

Les laxatifs font-ils maigrir ?

Certaines personnes pensent qu’elles peuvent utiliser un laxatif pour maigrir. D’autres les recommandent pour contribuer à un amaigrissement. Ainsi, des personnes s’aventurent à expérimenter l’utilisation d’un laxatif comme une solution rapide pour perdre du poids. Pour ce faire, elles n’hésitent pas à se livrer à des abus de laxatifs.

En effet, la prise de laxatifs en quantité importante et régulière, peut accroître la fréquence des selles et induire la survenue d’une diarrhée.

Ces diverses prises de laxatifs ramollissent les selles qui sont, ainsi, gorgées d’eau, tout en facilitant leur évacuation. Cette diarrhée, associée à une perte importante d’eau, est parfois assimilée (à tort) à un amaigrissement.

Mais, en fait, la perte de poids constatée sur une balance après l’usage des laxatifs est, en réalité, une perte d’eau et du contenu de l’intestin, notamment, les matières fécales, les sels minéraux, etc. Ce qui vous donne l’impression de maigrir en évacuant plus de matières fécales et en éliminant une quantité importante d’eau.

Ainsi, les laxatifs ne peuvent qu’entraîner une perte temporaire du poids de l’eau et ne constitue pas une méthode efficace de perte de poids à long terme. Puisque vous allez à nouveau boire de l’eau, alors, la perte d’eau sera vite comblée.

Aussi, avec l’utilisation des laxatifs, aucune graisse accumulée dans les tissus n’est éliminée. Ainsi, le corps ne se sépare pas de son excès de graisse, puisque les laxatifs ne font pas fondre la graisse.

De toute évidence, les laxatifs n’aident pas à perdre du poids, car au moment où les laxatifs agissent dans le gros intestin et le vident, les calories consommées sont déjà absorbées par l’intestin grêle et sont, dès lors, dans le sang. L’idée selon laquelle les laxatifs font maigrir s’avère erronée.

Quels peuvent les effets pernicieux d’une utilisation de laxatif pour maigrir ?

  • L’utilisation d’un laxatif pour maigrir peut entraîner une déshydratation

L’usage abusif des laxatifs pour maigrir entraîne une déperdition d’eau. En effet, certains laxatifs agissent en attirant l’eau dans les intestins et les selles, induisant une perte d’eau à travers l’émission des selles. Lorsque cette perte d’eau n’est pas reconstituée à temps, elle provoque une déshydratation qui peut être nuisible ou potentiellement dangereuse. Ce manque d’eau dans l’organisme va induire une sensation de soif, mais également une perte d’énergie, une diminution de la production d’urine, une peau et des lèvres sèches. Des maux de tête, des vertiges, une vision et des étourdissements peuvent survenir lorsque la déshydratation s’aggrave. Cette aggravation peut entraîner la mort du patient.

Les laxatifs peuvent provoquer une déshydratation

L’usage abusif de laxatif peut provoquer une déshydratation

  • L’utilisation d’un laxatif pour maigrir peut entraîner un déséquilibre électrolytique

Le sodium, le potassium, le calcium et le phosphore sont des sels minéraux ou des électrolytes que l’on trouve dans l’organisme.

« Certains de ces laxatifs peuvent entraîner un déséquilibre des électrolytes puisqu’ils retirent des nutriments et d’autres substances avec l’eau. »(1)

L’usage abusif des laxatifs va entraîner l’élimination d’un bon nombre de sels minéraux nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Au fil du temps, la perte de ces sels va provoquer un déséquilibre électrolytique avec pour conséquences, des problèmes au niveau de la santé. Le sujet peut être affecté par des difficultés respiratoires, des crampes au niveau des jambes, des battements cardiaques irréguliers, une fatigue musculaire, des douleurs musculaires. Dans les cas les plus graves, ce déséquilibre peut entraîner un coma, un arrêt cardiaque et finalement la mort.

  • L’utilisation d’un laxatif pour maigrir peut entraîner une perturbation de la microflore intestinale

L’ensemble des bactéries et des champignons présents au niveau de l’intestin et du tube digestif, constitue la flore intestinale. Cette dernière permet de neutraliser les bactéries nocives, les bactéries nuisibles qui pénètrent dans l’organisme à travers la nourriture. La flore intestinale élimine les bactéries et les empêche d’affecter l’organisme. La prise de substances laxatives pour maigrir, en grande quantité et à long terme, peut provoquer un déséquilibre de la flore intestinale. Ces substances sont susceptibles d’abîmer la flore intestinale, avec une diminution signification des bonnes bactéries associées à une bonne santé immunitaire. Cet usage abusif induit une expulsion des bactéries nécessaires aux muqueuses et au bon fonctionnement de l’intestin.

Ainsi, cette rupture de l’équilibre de la flore intestinale peut entraîner un affaiblissement du système immunitaire, une dégradation de la digestion, un météorisme, d’une colite sévère, voire mortelle.

Flore intestinale

Gare aux pertubations de la flore intestinale !

Pourquoi ne faut-il pas avoir recours à un laxatif pour maigrir ?

Les laxatifs ne sont pas inoffensifs. Mal utilisés, comme c’est le cas, lorsqu’ils sont employés pour la perte de poids, ils peuvent générer de multiples effets secondaires.

En effet, « … l’abus de certains laxatifs représente un risque pour la santé »(2).

La prise abusive des laxatifs pour maigrir peut s’avérer dangereuse pour la santé intestinale, avec une réduction de la fonction intestinale, une paralysie intestinale, un grave dysfonctionnement de la motilité intestinale, la survenue du syndrome de l’intestin irritable, des intestins paresseux.

Aussi, la prise abusive d’un laxatif pour maigrir peut entraîner une diarrhée incontrôlable, des ulcères d’estomac, des douleurs abdominales. L’abus des laxatifs peut vous exposer à des risques liés à une tumeur de l’intestin, à la perte de la capacité de fonctionnement du colon, à une infection du colon, des crises hémorroïdaires, des coliques, et même, au cancer du colon. Les effets nuisibles de l’usage abusif des laxatifs pour maigrir comprennent, également, une insuffisance rénale, une pancréatite, des crampes au niveau du ventre, des brûlures rectales.

Une consommation trop abusive des laxatifs peut favoriser un dérèglement hormonal, une baisse de la tension artérielle.

L’utilisation des laxatifs pendant une longue période peut accroître le risque de dépendance aux laxatifs.

« Il ne faut cependant pas oublier qu’il est relativement facile de développer une dépendance vis-à-vis des laxatifs…»(3).

Le corps s’habitue aux laxatifs et réclame davantage au fil du temps, alors une maladie des laxatifs peuvent survenir. Cette pathologie se manifeste lorsque vous abusez des laxatifs ou les utilisez de façon détournée, par exemple, pour la perte de poids. Elle peut provoquer des selles excessivement molles et une fréquence excessive de celles-ci (une diarrhée).

 

Sources :

(1) Alan Low : Le traitement de la constipation à l’aide de laxatifs

https://www.badgut.org/centre-information/sujets-de-a-a-z/le-traitement-de-la-constipation-a-laide-de-laxatifs/

(2) Julie Luong : Constipation : MediaPedia,

https://fr.medipedia.be/constipation/traitement/les-laxatifs-osmotiques

(3) Suren Bahidsky : Les dangers des laxatifs | Comment éviter l’accoutumance ? Mars 2018

http://www.magazine-mode-de-vie.com/constipation/dangers-des-laxatifs