femme

Mon corps – Comment t’aimer ?

Le corps, le physique, le body ou cet amas de chair qui nous entoure est bien souvent le siège des insultes, de la dévalorisation, des régimes draconiens… Ce corps qui subit le désamour, qui rend insatisfait(e), que l’on maltraite par les mots ou des actions qui vont à l’encontre de sa nature n’a rien demandé lui…

Et si l’on disait stop ? Si l’on apprenait à comprendre et à aimer cette enveloppe charnelle dans l’objectif d’être enfin en paix avec elle, de nous accepter et de nous en libérer ?

Notre corps a été influencé par la société au long des siècles, nous parlerons ici du corps de la femme en particulier.

Au fil de l’Histoire la société nous a imposé une image corporelle bien stricte, rigide, définissant le corps comme critère de beauté par excellence.

Mais comment trouver notre place ? Comment être satisfait(e) de ce que nous sommes en sachant qu’il est impossible de devenir le clone de ces canons de beauté qui sont retouchés par des logiciels ?

Je vous propose dans cet article des clefs pour vous libérer du regard porté sur notre corps afin de devenir soi, tout simplement et magnifiquement soi.

L’évolution du corps au fil des siècles

De l’antiquité à aujourd’hui si il y a bien un constat que nous pouvons faire c’est que le critère de beauté et l’image corporelle a beaucoup évolué en passant par tous les extrêmes !

A l’époque paléolithique, si vous étiez née en Europe on vous aimez en chair et en rondeurs mais si vous étiez du côté de l’Egypte c’était mince, musclée et élancée que l’on vous adorez et vénérez. Si vous étiez Chinoise on vous obligez à avoir les pieds mutilés, en forme de fleur de lotus avec une silhouette mince, la peau très pale et de grands yeux.

Au moyen âge ce sont les blondes qui ont eu du succès avec une taille de guêpe, puis à la Renaissance les canons de beauté sont devenues très pâles, blanches et bien rondes.

Dans les années 20 la femme idéale avait une poitrine plate, une silhouette menue, des cheveux coupés courts et un style de garçon-manqué.

Après la guerre la minceur était un signe de mauvaise santé alors on aimait les femmes sensuelles et pulpeuses comme la fameuse Marylin Monroe.

Puis le cinéma devenant de plus en plus populaire nous a offert son lot de dictats de corps féminins qui ont pu aller de la sensualité pulpeuse jusqu’à l’hyper minceur/ maigreur androgyne que nous pouvons observer aujourd’hui.

femme

Image corporelle actuelle : focus sur notre époque

En 2020 nous pouvons clairement identifier deux tendances, deux silhouettes considérées comme « la norme ».

D’une part nous avons les corps qui reflètent l’hyper maigreur, sans poils ni bourrelets, ces top model qui s’affament afin de rester sur le podium coûte que coûte. Des corps de femmes qui ressemblent à ceux des hommes et des corps d’hommes qui ressemblent à ceux des femmes, sans formes, pâles, presque squelettiques.

D’autre part nous observons des femmes pulpeuses à l’excès avec des fesses très généreuses, rebondies (d’ailleurs on se demande comment est-ce que c’est possible d’avoir un tel derrière sans passer par la case chirurgie ?) tout en ayant une taille de guêpe extrême là encore.

Mais il me semble qu’une notion très importante ai été oublié dans tout ce défilé de corps idéalisés… La singularité de chacun et chacune ! Aucunes femmes ne peut se ressembler, nous portons en nous notre histoire, nos blessures et notre corps est le reflet de qui nous sommes. Deux corps ne peuvent être identiques… Et pourtant c’est ce que l’on essaye de nous faire croire !

N’oubliez votre sin-gu-la-rité ! Vous êtes unique, il n’y en a pas deux comme vous… C’est tout simplement impossible.

Ce qui rend une femme belle ça n’est pas la taille de ses cuisses, de ses fesses ou de ses hanches mais bien ce qu’elle dégage… Confiance en elle et assurance. Une femme (ou un homme) bien dans ses baskets et peu importe son physique sera bien plus lumineuse et rayonnante qu’une autre qui « correspond à la norme ». N’oubliez pas la place de l’esprit et du bien être psychologique dans la « beauté ».

groupe d'amies

Comment aimer mon corps : conseils et exercices

Etre bien dans sa peau peut demander un travail d’introspection et de développement personnel car il peut être un fantôme du passé profondément ancré mais en attendant (un éventuel travail sur soi si besoin) je vais vous donner mes astuces pratiques pour vous aider à vous sentir bien dans votre corps et vous aider à l’aimer un peu plus chaque jour !

  1. Masser son corps : c’est essentiel de toucher son enveloppe, de la connaitre et surtout de lui apporter du bien être. Vous pouvez utiliser des crèmes mais je vous conseille les huiles qui, plus grasses, vont demander plus de temps pour bien pénétrer votre peau et donc plus de temps de massage. Massez-vous avez vos mains, avec un gant ou tout autre ustensile qui vous permettra de prendre soin de vous.
    Vous n’êtes pas obligée d’être face à votre miroir pour ce temps là surtout si votre image vous gène. Vous pouvez simplement vous passer votre huile tranquillement après la douche, au calme, juste vous avec vous même. C’est un temps pour soi, avec soi.
  2. Pensées positives sur son corps : se dire des mots d’amour, des mots doux et empêcher les pensées négatives de passer c’est mon deuxième conseil. Dites stop aux insultes, à la dévalorisation et à la culpabilité. Prenez le problème en sens inverse et murmurez des compliments à votre corps, aux parties que vous aimez le moins justement : « je t’aime », « tu es beau tel que tu es », « tu es sexy »,… A force de répétions vous allez finir par croire vraiment à ces mots et ils vont s’ancrer progressivement en vous (et guérir vos maux).
  3. Pleine conscience et respiration : pour une meilleure réappropriation du corps ! Le fait de prendre le temps de respirer en pleine conscience va vous permettre de vous concentrer sur vous, totalement. Vous pouvez commencer par simplement observer votre respiration pendant quelques minutes puis respirer dans différentes parties de votre corps (votre visage, vos épaules, cage thoracique ou votre ventre). L’objectif étant d’être attentive à ces parties du corps auxquelles vous ne pensez jamais. D’être là, avec vous, dans l’instant présent.

N’oubliez pas qu’il existe des audios, des vidéos, applications gratuites et tant d’autres possibilités pour vous entrainer à cet exercice.

Voici donc mes clefs pour vous aider à aimer de nouveau (ou pour la première fois) votre corps ! C’est avec patience et entrainement que vous réussirez à vous approprier ces outils, d’une puissance formidable lorsqu’ils sont bien utilisés.

Aimer son corps c’est possible, à vous de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.