pates

Diététique responsable : Réduisez vos déchets en cuisine

Qu’est-ce que la « Diététique Responsable » ?

A mon sens, il s’agit d’un véritable concept. Il n’a échappé à personne qu’il est nécessaire d’agir pour la protection de l’environnement sans plus attendre. Oui, mais malgré toute la volonté que vous pouvez avoir, vous ne savez pas forcément par quoi commencer et comment vous y prendre pour changer vos habitudes et votre quotidien.

Il y a deux pièces dans une maison qui génèrent énormément de déchets : la salle de bain et la cuisine ! Ici, je souhaite vous apporter les premières clés pour réduire vos déchets dans votre cuisine et vous permettre d’optimiser ainsi le rangement de vos placards.

Avant toute chose, il est essentiel de changer vos habitudes à votre rythme : bien sûr, l’idéal serait de réussir à tout mettre en place du jour au lendemain… Cependant, chambouler toutes ses habitudes ancrées depuis des années en un claquement de doigts, ce n’est pas si simple. C’est pourquoi nous allons procéder par étapes.

pates

1ère étape : Faites le point sur les déchets que vous produisez.

Il y a plusieurs types de déchets dans une cuisine :

Les emballages et suremballages : avez-vous vraiment besoin d’avoir du fromage en portions individuelles, emballées dans de la cire, puis sous film plastique, puis dans un filet en plastique ? Le fromage entier et « tout nu » est-il moins bon ? Tout ce que vous achetez en supermarché est malheureusement emballé et suremballé alors que cela est rarement nécessaire. Peut-être allez-vous également au marché le week-end : ce n’est pas toujours mieux, avec les papiers qui emballent tous les produits que vous achetez…

Les déchets « verts » : il s’agit des déchets produits lors de l’élaboration de vos repas, les épluchures, les fanes des carottes, le trognon du brocoli, etc. Tous ces déchets peuvent être diminués de façon considérable, nous en reparlerons un peu plus tard.

Les déchets liés aux aliments périmés : les supermarchés nous incitent à acheter en grandes quantités, à coup de promotions et de packs de 24 yaourts, mais généralement nous n’avons pas besoin de tant de stocks pour une semaine et les aliments se perdent au fond de nos placards et de notre réfrigérateur. Ils finissent par pourrir et par être jetés. Il est vraiment dommage de gaspiller tant de nourriture et de produire autant de déchets, vous ne croyez pas ?

Je vous invite à faire votre propre bilan sur une semaine : qu’avez-vous jeté ? Cela aurait-il pu être évité ?

café

2ème étape : Préparez-vous au changement.

Vous devez commencer par vous demander pourquoi vous souhaitez changer votre organisation : est-ce pour la planète uniquement ? Est-ce pour gagner en visibilité dans votre cuisine ? Est-ce pour parvenir à avoir une meilleure organisation/gestion de vos stocks ? Est-ce pour faire des économies ?… Savoir pourquoi vous vous lancez dans cette démarche est essentiel : c’est ce qui vous guidera dans vos choix et ce qui vous aidera à garder votre motivation… car oui, ce n’est pas toujours simple de rester motivé si personne autour de vous n’a cette démarche.

P our limiter vos déchets, il va falloir changer vos habitudes et limiter l’achat de produits emballés. Il va donc vous falloir des emballages réutilisables pour faire vos courses et pour stocker vos produits chez vous : d’anciens pots de confiture ou de cornichons feront très bien l’affaire dans un premier temps ! Pensez à vous équiper de sacs en tissus pour faire vos courses pour remplacer les sacs papiers/plastiques, d’un cabas et de boîtes en verre pour les produits frais (fromage et viandes). Si vous êtes consommateur de yaourts (yaourts au lait animal ou yaourt au soja), je vous conseille de vous équiper d’une yaourtière également, vous ferez de grandes économies au long terme !

Commencez à réorganiser vos placards : commencez à transvider vos paquets de pâtes vers des contenants réutilisables, faites de même pour la farine, le sucre, les lentilles… bref, débarrassez-vous des emballages qui vous encombrent. Vous risquez d’être surpris par la place que vous allez gagner !

compost

3ème étape : Changez !

Pour réduire votre production de déchets, il va falloir changer votre manière d’acheter, de consommer, de cuisiner. Cela peut paraître compliqué dans un premier temps, mais rappelez-vous : prenez le temps qu’il vous sera nécessaire pour procéder à tous ces changements progressivement.

Emportez vos sacs en tissus et votre cabas dans un petit magasin de produits en vrac et/ou bio, ou au marché. Utilisez vos sacs en tissus pour y mettre vos fruits et légumes, puis mettez directement dans votre cabas les produits qui n’ont pas besoin d’emballage (chou, botte de carotte, salade…). Compléter vos courses en achetant ce dont vous avez besoin dans les produits en vrac à l’aide des sacs papiers à votre disposition, tout en veillant à n’acheter que ce dont vous avez besoin pour une à deux semaines maximum en produits secs. Avez-vous vu tout ce que vous pouvez trouver en produits en vrac : pâtes, riz, sucre, farine, amandes, biscuits, gâteau apéritifs… Vous étiez-vous déjà rendu-compte de tous ces emballages inutiles dans le quotidien ? Si vous faites un détour par la boulangerie, pensez à prendre un sac en tissu pour y mettre votre pain, vous éviterez le sac ou la feuille en papier, jetable ! Rentrez chez vous, rangez vos courses et faites le bilan de vos emballages : pas mal déjà, non ?!

– Allez, forts de cette première expérience, essayons d’aller plus loin : en plus des sacs en tissus et du cabas, prenez des boîtes en verre hermétiques pour acheter votre viande et votre fromage (sur le marché, chez votre boucher préféré ou toujours dans votre magasin bio/vrac) : n’hésitez pas à demander aux commerçants d’utiliser vos boîtes, ils seront souvent ravis de le faire. Gardez bien à l’esprit que si vous ne le demandez pas, vous ne l’aurez jamais ! Complétez votre collection de sacs en tissus également pour pouvoir y mettre vos produits secs en vrac : vous n’aurez plus besoin des sacs en papier jetables ! Là on est vraiment pas mal quand on fait le point sur les déchets après les courses, non ?

Pour réduire vos déchets verts, il existe de nombreuses recettes qui permettent d’utiliser les épluchures des fruits et légumes. N’oubliez pas que si vous achetez des produits bios, vous pouvez en consommer les épluchures : pas besoin d’éplucher vos carottes ni vos pommes de terre pour les mettre dans la soupe, vous pouvez utiliser les fanes de nombreux légumes… Vous pouvez également vous équiper d’un composteur pour éviter de jeter vos déchets verts dans la poubelle ménagère : il existe tous types de composteurs, même pour les appartements (inodores, tels que les lombricomposteurs) ! Vous pourrez y jeter également vos coquilles d’œufs, vos cartons (en petit morceaux et non imprimés), vos essuie-tout et mouchoirs en papier (non imprimés) bien qu’il existe les versions lavables en tissu…

J’espère que mes premiers conseils vous auront aidé à y voir plus clair ! D’autres articles sont à venir sur le sujet ! A vous de jouer maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This