Différence entre nutritionniste et diététicien.

Diététicien VS Nutritionniste : points communs et différence

Les termes « diététiciens » et « nutritionnistes » reviennent souvent lorsqu’il s’agit de faire appel à des professionnels pour vous aider dans votre alimentation et/ou à traiter vos problèmes de poids. Ces deux métiers sont si souvent confondus, voire considérés comme des synonymes qu’il devient difficile de faire une véritable distinction entre les deux.

S’ils possèdent de nombreux points communs, il est tout de même important de bien les différencier. Voici un focus sur ces deux métiers afin que vous y voyiez plus clair.

Points communs

Voyons, dans un premier temps, les points communs entre le métier de diététicien et nutritionniste pour expliquer la raison de la confusion fréquente attribuée à ces deux notions.

Différence entre nutritionniste et diététicien.
Le diététicien et le nutritionniste sont des professionnels de la santé qui interviennent dans le domaine de l’alimentation.

La même vocation

D’un point de vue global, le diététicien et le nutritionniste ont la même vocation, c’est-à-dire proposer des régimes alimentaires parfaitement adaptés aux besoins de chaque patient. Afin d’établir un programme sur mesure, ils se basent sur différents critères comme l’âge, le sexe, le mode vie ou les habitudes alimentaires ainsi que les raisons qui ont poussé les patients à les consulter.

Les deux spécialistes disposent de connaissances approfondies dans la composition des aliments ainsi que leurs effets sur la santé et leurs valeurs énergétiques.

Des conditions de consultations similaires

En tant que professionnel de la santé, le diététicien est libre de fixer ses honoraires qui vont varier selon sa localisation, ses diplômes, ses spécialités, et sa façon de travailler. Généralement, le tarif de consultation varie entre 25 et 70 €.

Le diététicien peut exercer en milieu libéral ou dans un centre hospitalier en collaboration avec d’autres médecins. Il peut aussi travailler au sein des collectivités comme les écoles ou les entreprises. Toutefois, ses honoraires ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale, donc non remboursables, étant donné qu’il n’est pas un médecin.

Le nutritionniste peut aussi fixer des honoraires à sa guise selon les mêmes critères que ceux d’un diététicien. Le tarif d’une consultation peut varier entre 20 et 90 €. Tout comme le diététicien, il peut très bien exercer en profession libérale et ouvrir son cabinet ou travailler dans un centre hospitalier.

Mais, contrairement au diététicien, la Sécurité Sociale rembourse une partie des frais de consultation en respectant certains critères.

Des qualités identiques

Qu’il s’agisse d’un diététicien ou d’un nutritionniste, les deux spécialistes doivent avoir les qualités suivantes pour exercer convenablement leur métier. Premièrement, ils doivent être attentifs et à l’écoute de leurs patients. Ils cherchent à cerner les véritables sources des problèmes de ces derniers et doivent tenir compte de tous les détails dont leur feront part les patients.

Deuxièmement, ils doivent être les plus objectifs possibles sans critiquer ni culpabiliser les patients. Établir une relation de confiance et franchir la barrière de la communication sont des étapes indispensables qu’ils doivent réussir pour chaque cas.

Troisièmement, il doit savoir s’adapter à chaque patient. Le plus difficile avec ce métier, c’est qu’il n’y a pas de prescription toute faite, mais chaque cas possède son traitement et c’est au diététicien ou au nutritionniste de trouver la bonne formule.

Enfin, les deux spécialistes doivent prendre le temps d’analyser chaque cas sans se précipiter. Les consultations doivent se dérouler sous forme de dialogue et non d’interrogatoire vite fait. C’est le seul moyen pour que patient s’ouvre totalement à eux.

Différences

Passons maintenant aux différences qui existent entre ces deux métiers afin que vous ne les confondiez plus à l’avenir.

Des formations différentes

Formations médicales pour le nutritionniste

Le nutritionniste est diplômé en médecin et spécialisé en nutrition. Après avoir effectué six années dans la filière médecine, il peut s’orienter vers de nombreuses spécialités comme l’endocrinologie-diabétologie.

Il poursuit ensuite ses études afin d’obtenir un Diplôme Universitaire ou un Diplôme Inter-Universitaire en nutrition deux ans plus tard. Il est important de rappeler que ces deux diplômes ne sont pas reconnus par le Conseil National de l’Ordre des Médecins. Il peut compléter sa formation par l’obtention d’un Diplôme d’Etude Spécialisée Complémentaire.

Différence entre nutritionniste et diététicien.
Le nutritionniste, contrairement au diététicien a un diplôme en médecine.

Formations paramédicales pour le diététicien

En ce qui concerne le diététicien, il devra passer au préalable par un bac scientifique, un Bac sciences et technologies de la santé et du social ou un Bac sciences et technologies des laboratoires. Il poursuit ensuite ses études par l’obtention d’un BTS diététique après 2 ans ou s’oriente vers un Diplôme Universitaire de Technologie en génie biologique option diététique.

Des rôles différents

Les rôles du nutritionniste et du diététicien sont également différents. Le premier agit en tant que médecin et peut prendre en charge les patients souffrant de maladies en relation avec la nutrition telles que le diabète, le cholestérol, l’obésité et autres. Il est habilité à prescrire des médicaments et des examens médicaux à ses patients.

Le nutritionniste peut également traiter les patients atteints de boulimie, anorexie et toutes sortes de phobies alimentaires.

Le diététicien, quant à lui, s’oriente vers le rééquilibrage alimentaire en vue de perdre du poids, d’en gagner ou de faciliter le mode de vie des personnes souffrant de troubles liés à l’alimentation (diabète, cholestérol…).

Il joue le rôle de formateur, de coach et effectue un suivi régulier de l’évolution des patients tout au long de leur régime alimentaire. Il peut intervenir auprès des enfants, des adolescents et des adultes ainsi que des femmes enceintes.

La manière de travailler

Globalement, le nutritionniste anticipe, diagnostique et prend en charge les troubles liés à l’alimentation. Il est nécessaire de le consulter pour traiter les pathologies cardiovasculaires et métaboliques liées à la nutrition telles que le diabète, la goutte, ou le cholestérol. Il est en mesure d’administrer des traitements médicamenteux.

Le diététicien se limite à former et à éduquer les patients en ce qui concerne les bonnes habitudes alimentaires à adopter. Il établit des programmes alimentaires sur mesure et veille à ce qu’ils le respectent, au moins, durant tout le traitement. Les médecins généralistes orientent souvent les patients atteints de troubles du métabolisme vers le diététicien qui va leur recommander le régime alimentaire adéquat.

Pour aller plus loin, découvrez nos guides par ville des meilleurs diététiciens / nutritionnistes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This