Avoir un physique séduisant sans kilos en trop constitue aujourd’hui un véritable combat auquel se livrent jeunes et moins jeunes, hommes et femmes. Si la pratique du sport parait difficile pour des raisons d’emploi du temps et de motivation, les divers laboratoires pharmaceutiques mettent au point de nombreuses formules qui aident à perdre le surplus de poids, voire à traiter l’obésité.

Acheter Alli, livraison en 24h, consultation et ordonnance en ligne

Alli fait partie de ces produits miracles qui ambitionnent de vous faire maigrir sans avoir à vous tuer en salle de sports ou à avaler des kilomètres chaque matin. Découvrez en détail tout ce qu’il faut savoir sur cette pilule, sa composition, ses réels effets, les revers de son utilisation ainsi que notre avis global sur ce produit.

Présentation d’Alli

Le laboratoire GlaxoSmithKline

Historique de GSK

Alli figure parmi les médicaments destinés à faire perdre du poids assez rapidement à condition que le consommateur suive à la lettre le traitement prescrit. Il s’agit d’une pilule conçue et mise en vente par le laboratoire britannique GlaxoSmithKline ou GSK, un des géants des industries pharmaceutiques du monde.

alli
Alli est un médicament conçu pour perdre du poids

GSK, c’est plus de 100 000 employés répartis dans les cinq continents et se spécialisant dans de nombreuses pathologies telles que le diabète et le cancer. La conception d’antibiotiques et de nouveaux vaccins fait également partie de ses domaines de recherche.

Développement de produits minceur

Cette expérience dûment acquise l’a poussé à concevoir et produire la gamme de produits médicamenteux destinés à la perte de poids. Alli voit le jour en 2007 et s’attaque en premier lieu au marché américain. Pourquoi viser immédiatement la zone outre-Atlantique ? La raison ne vient pas du hasard.

D’après une étude faite par le Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies publiée dans la revue Journal of the American Medical Association (JAMA) en 2016, 34 % des jeunes Américains (plus de 20 ans) seraient obèses ou exposés à l’obésité. En 2016, ce chiffre augmente encore avec un chiffre s’élevant à 40 %. Le sexe féminin aurait enregistré le taux de progression le plus élevé.

Les États-Unis constituent donc un excellent terrain de lancement de la nouvelle de gamme, une bonne partie de la population étant de probables clients pouvant s’intéresser à des solutions simples, mais efficaces.

Ce n’est que deux ans plus tard qu’Alli fait une percée sur le marché européen, plutôt timide en l’occurrence, étant donné les restrictions rigoureuses liées à la vente de produits pharmaceutiques que l’Union Européenne impose.

Description du produit Alli

Le médicament Alli se présente (comme précisé plus haut) sous forme de pilules ou gélules. Il est distribué soit dans un flacon, soit dans une boîte, selon vos préférences.

Son principe actif est l’orlistat, un composant aux propriétés luttant contre la graisse. Alli contient également du propylèneglycol, de la cellulose microcristalline, du carboxyméthylamidon, de la povidone, du sodium lauryl sulfate, du talc, de la gélatine, du dioxyde de titane, du sorbitane monolaurate, du carmin d’indigo et de la laque de gomme.

Individus ciblés par Alli

À qui s’adresse le produit ?

Alli se destine aux personnes en surpoids ou sujets à l’obésité. D’une manière générale, lorsque l’indice de masse corporelle (IMC) dépasse un certain seuil, notamment 25, une personne est considérée en surpoids. Au-delà de 30, l’obésité commence à apparaitre.

Ce produit peut être consommé à la fois par les hommes ou par les femmes. Il est toutefois nécessaire que la personne soit adulte (de préférence âgée de plus de 20 ans), étant donné que les divers constituants chimiques pourraient avoir des répercussions négatives sur l’état de santé générale des enfants.

L’avis des individus diverge quant à l’appréciation de son poids et de sa corpulence. En effet, il est difficile à l’œil nu de reconnaitre si une personne souffre d’un surpoids ou d’obésité, ou si elle est encore en dessous les normes. Il est donc nécessaire de procéder au calcul de l’IMC pour ne pas être induit en erreur à ce niveau.

Qu’est-ce que l’indice de masse corporelle (IMC) ?

L’indice de masse corporelle ou IMC, ou indice de Quetelet, est un indicateur très pratique pour juger de la corpulence d’une personne. L’avis des spécialistes est unanime sur son efficacité en tant que base en diététique et autres domaines.

alli
Alli s’adresse aux personnes ayant une IMC supérieur à 25

Pour obtenir le fameux chiffre, il suffit de diviser son poids en kg par le carré de sa taille en m. Par exemple, pour une personne mesurant 1,70 m et pesant 68 kg, son IMC est de 68/(1,7)² = 23,52.

Il existe également de nombreuses applications sur Internet permettant de calculer son IMC en quelques clics sans devoir passer par sa calculatrice.

L’IMC est utilisée pour contrôler la corpulence, en vue d’éviter l’apparition des maladies liées au surpoids et à la malnutrition telles que l’hyperglycémie, l’hypoglycémie ou le cholestérol.

Interprétations du résultat obtenu

Après avoir trouvé votre indicateur, il est primordial de savoir lire ce résultat afin de prendre les mesures adéquates selon chaque situation.

  • IMC < 16,5 : il s’agit d’une maigreur chronique ;
  • 16,5 < IMC < 18,5 : la personne souffre de maigreur ;
  • 18,5 < IMC < 25 : corpulence normale ;
  • 25 < IMC < 30 : individu en surpoids ;
  • 30 < IMC < 35 : début d’obésité ou obésité modérée ;
  • 35 < IMC < 40 : la personne est atteinte d’obésité chronique ;
  • IMC > 40 : il s’agit d’une obésité morbide.

Limites du champ d’application de l’IMC

Si l’IMC s’avère être le moyen le plus sûr pour connaitre sa corpulence, cet indicateur fait toutefois face à des limites qui contraignent parfois à procéder autrement.

Premièrement, l’IMC ne prend pas en compte la masse osseuse, la densité musculaire et de graisse présente sur le corps. Les athlètes de haut niveau comme les bodybuilders se retrouvent ainsi avec une IMC supérieure à 25, ce qui va créer des données erronées.

Deuxièmement, le calcul de l’IMC n’est pas applicable sur des femmes enceintes ou qui allaitent, étant donné que leur poids augmente à cause d’autres facteurs que le surplus de masse graisseuse.

Enfin, les personnes âgées de plus de 65 ans obtiennent rarement une IMC précise. En effet, la masse musculaire commence peu à peu à diminuer à cet âge, ce qui fausse l’interprétation des résultats obtenus.

Mode d’action d’Alli

L’orlistat : un agent anti-graisse

Alli possède une arme redoutable pour lutter contre les graisses : l’orlistat. Il s’agit d’une molécule qui a pour rôle d’inhiber le processus d’absorption des graisses dans l’organisme.

Pour cela, il empêche l’action de la lipase intestinale, une enzyme produite par les cellules intestinales, censée décomposer les matières graisseuses afin de faciliter leur transport vers le sang. Une fois dans l’organisme, la graisse est transformée sous forme d’énergie pour assurer le fonctionnement du corps ou, en cas d’excès, stockée dans les cellules adipeuses. C’est à ce moment que la personne commence à prendre du poids.

L’orlistat stoppe ce mécanisme en faisant directement évacuer la graisse dans les selles sans passer par le phénomène d’assimilation. Lorsque plus aucun apport en énergie extérieure n’est permis, le corps commence à utiliser son propre stock (les réserves graisseuses situées dans l’abdomen, les cuisses, les bras…) et le patient perd progressivement du poids.

En d’autres termes, l’orlistat n’agit pas directement sur le métabolisme pour faire perdre du poids, mais bloque son approvisionnement en matière grasse afin que celui-ci utilise ses propres ressources. C’est la raison pour laquelle ce traitement est vivement recommandé aux personnes en surpoids chronique, voire atteintes d’obésité.

Mesures d’accompagnement du produit

Contrairement aux préjugés des nombreux utilisateurs de pilules minceur, Alli n’est pas un remède miracle qui fait maigrir en quelques semaines sans changer ses habitudes alimentaires et son hygiène de vie. En effet, la prise de ce médicament nécessite une activité physique régulière, et une alimentation équilibrée, ce qui suscite parfois des avis défavorables de la part des utilisateurs.

Faire du sport

Concernant le sport, il n’est pas nécessaire de pratiquer une activité intense jusqu’à épuisement. L’important est d’en faire modérément et régulièrement sans vous démotiver afin d’optimiser la perte de poids sur le moyen terme et ne pas viser des résultats trop précipitamment.

alli
Pour maximiser le resultat, il est conseillé de faire du sport

De longues marches, de la corde à sauter, du footing matinal sur tapis de course ou dehors (pour profiter également de l’air pur et frais du matin), de la danse sportive… voilà des activités physiques qui ne sont pas trop intenses et qui peuvent être réglées selon les performances de chacun. Afin de ne pas se décourager facilement, l’idéal serait de se faire accompagner d’un ami ou d’un coach personnel.

Manger moins de gras

En ce qui concerne l’alimentation, il est recommandé de limiter au maximum les aliments trop sucrés et riches en matière grasse comme les sodas, les pizzas, les burgers… durant le traitement. Un régime alimentaire hypocalorique faible en gras donc en apport énergétique est suscité.

Pour cela, les aliments riches en protéines et de féculents lents tels que le haricot rouge, le riz ou les patates douces figurent parmi les plus conseillés. La consommation régulière de fruits et légumes fait également partie du rituel habituel pour une alimentation équilibrée excellente pour maintenir une bonne santé.

La patience : une alliée fidèle

Pour perdre convenablement et durablement du poids, il faut sortir de la tête les préjugés qui impliquent des pertes de poids rapides sans effort grâce à la prise régulière de médicaments destinés à cet effet.

Néanmoins, il existe des formules de perte de poids très rapide, mais l’organisme s’en remet difficilement et risque de faire l’effet « YOYO », c’est-à-dire reprend du poids aussi rapidement qu’il en a perdu. À la longue, plus aucun traitement n’agit sur le corps.

Il est donc important de perdre raisonnablement l’excès de poids pour ne pas agresser l’organisme. Ainsi, sur le long terme, perdre 2 kg par mois s’avère plus bénéfique que 10 kg en 3 semaines.

Efficacité du produit Alli

Alli constitue un programme minceur efficace si les mesures d’accompagnement sont respectées pendant la durée du traitement. Il est aussi important de modifier son mode de vie une fois les résultats obtenus. Dans le cas contraire, il est possible de regagner très vite du poids et de juger à tort l’inefficacité du produit.

La gélule est à prendre une fois après ou pendant chaque repas. Sa prise est possible jusqu’à une heure après avoir mangé. Toutefois, si vous sautez un repas, il n’est pas nécessaire d’en consommer.

Si les avis des clients divergent concernant son efficacité, le laboratoire GSK s’est permis de réaliser des tests sur des cobayes humains pour prouver la véracité de leur produit.

Les essais cliniques entrepris par le laboratoire GSK

Afin de prouver la réelle efficacité du médicament Alli, le laboratoire GSK a entrepris une batterie de tests cliniques sur de nombreux individus volontaires.

Les deux premières études cliniques effectuées ont duré à peu près 2 ans et impliqué plus de 1 350 individus présentant un surpoids ou une obésité. Dans tous les cas, leur IMC est supérieur ou égal à 28 kg/m².

Une partie de ces individus ont reçu le médicament Alli et l’autre partie, une simple dose de médicament placebo (sans principes actifs visant à réduire le poids). Un régime alimentaire et un suivi en matière de pratique sportive ont accompagné les deux expériences.

Il est à noter que ni les patients ni les médecins ne connaissent précisément quel genre de traitement leur était prescrit afin de ne pas influencer les résultats.

alli
Des études ont été menés au sein du laboratoire de GSK afin de déterminer l’efficacité d’Alli

Une expérience-témoin a été menée, impliquant environ 400 individus placés sous placebo pendant 4 mois et présentant un IMC compris entre 25 et 28 kg/m².

Le critère principal pris en compte durant cette série d’études cliniques est la variation du poids des individus

Les résultats obtenus

Au bout des durées respectives, Alli s’est avéré plus efficace que les placebos. Il a également été constaté que les personnes possédant une IMC supérieure à 28 kg/m² subissent des pertes de poids plus conséquentes que celles dont l’IMC varie entre 25 et 28 kg/m².

Selon les chiffres obtenus, les patients ont perdu plus de 4,8 kg en un an de traitement contre 3,2 kg pour les patients sous placebo.

Un autre constat : les personnes traitées sous Alli ont subi une diminution notable du taux de cholestérol par rapport à celles qui ont suivi un traitement sous placebo.

Ces résultats indiquent clairement que le traitement n’agresse pas le corps en le faisant perdre du poids trop rapidement.

Acheter Alli, livraison en 24h, consultation et ordonnance en ligne

Risques encourus suite à la prise du médicament Alli

Bien que le médicament Alli soit un produit minceur efficace, il n’est pas exempt de risques. Il est à noter que ces derniers ne sont pas forcément des effets secondaires, mais des cas probables de trouble liés à sa consommation.

Carence en vitamines

La prise régulière du médicament Alli stoppe l’apport en graisse de l’organisme. De ce fait, il lui est impossible d’assimiler correctement les vitamines liposolubles telles que la vitamine A, D, E ou K.

Pour un traitement sur du long terme, des risques de carence en ces vitamines peuvent apparaitre. Il est donc conseillé de prendre des compléments alimentaires à base de multivitamines pour pallier ce déficit.

Des diarrhées intempestives

Étant donné que la quasi-totalité de la graisse provenant des aliments est directement évacuée, il se peut que les personnes sous traitement du médicament Alli soient sujettes à des diarrhées soudaines ou à des flatulences graisseuses relativement gênantes.

Pour éviter de tels désagréments, il est conseillé de suivre un régime alimentaire pauvre en gras surtout durant les jours ouvrés.

Contre-indications, précautions d’emploi et effets secondaires suite à l’utilisation d’Alli

Contre-indications

Alli ne doit pas être prescrit aux personnes présentant les caractéristiques suivantes :

  • Une intolérance à l’orlistat ou à l’un des ingrédients composant l’Alli ;
  • Une malabsorption chronique : il s’agit d’un trouble grave lié à l’absorption des aliments dont les causes peuvent être l’intolérance au gluten, au lait de vache, à une insuffisance pancréatique ou à la maladie de Crohn ;
  • Une cholestase : c’est une maladie provoquant une diminution de la sécrétion biliaire, entrainant des problèmes de transport des acides biliaires depuis le foie vers l’intestin ;
  • Une grossesse ou un allaitement ;
  • Un enfant âgé de moins de 18 ans.

Mises en garde

Certaines mises en garde sont à prendre en compte surtout pour les personnes présentant les caractéristiques suivantes :

  • Les diabétiques qui suivent un traitement antidiabétique peuvent présenter une amélioration du métabolisme. Il est donc nécessaire de consulter son médecin avant de commencer un traitement à base d’Alli afin d’adapter les deux traitements entre eux ;
  • Les personnes atteintes d’hypertension artérielle ou d’hypercholestérolémie constatent souvent une amélioration de leur état de santé suite à la perte de poids générée par le traitement à base d’Alli. Un réajustement des traitements respectifs est donc également utile, en consultant son médecin traitant ;
  • Avant de commencer la prise du médicament Alli, les personnes sujettes à des maladies rénales sont priées de consulter leur médecin traitant. En effet, l’orlistat génère dans des cas relativement rares des effets qui pourraient aggraver cette maladie ;
alli
Alli est déconseillé pour les individus souffrant de diabète, d’hypertension et de maladie rénale.

Effets secondaires

Premiers effets

La consommation sur une longue durée d’Alli peut provoquer des effets indésirables. Toutefois, les symptômes présentés ci-dessous peuvent varier d’une personne à l’autre, et dans certains cas ne se manifestent pas.

Durant les premiers jours de prise du médicament, voici les symptômes susceptibles d’apparaitre :

  • Des flatulences suivies d’émission graisseuse ;
  • Des besoins urgents et soudains d’aller aux toilettes ;
  • Des émissions de graisses sans selles ;
  • Des traces de graisses sur les sous-vêtements et par malchance sur les vêtements.

Les pharmaciens du laboratoire GSK suggèrent d’ailleurs de porter des pantalons noirs durant les premières semaines de traitement, ou d’emmener des vêtements de rechange afin d’éviter d’en acheter d’urgence.

Symptômes graves

D’autres symptômes plus graves peuvent également surgir :

  • Des réactions allergiques telles que des démangeaisons, des gonflements du visage, des difficultés à respirer et même un évanouissement ;
  • Une hémorragie rectale se manifestant par des selles sanglantes et parfois douloureuses ;
  • Une pancréatite se manifestant par des douleurs au niveau du ventre et du dos, suivis de vomissements, de nausées et des fièvres ;
  • Une hépatite plus ou moins sévère ayant pour symptômes un jaunissement de la peau et du blanc des yeux ou une coloration plus foncée des urines ;
  • Une diverticulite, une sorte d’inflammation du gros intestin se manifestant par des douleurs chroniques sur le bas du ventre et des constipations récurrentes.

Presque tous ces symptômes apparaissent durant les premières semaines du traitement. Ce phénomène est compréhensible, étant donné que le corps commence à s’habituer à un nouveau mode de vie.

Interactions médicamenteuses

En cas de traitement à base d’Alli ou autres médicaments contenant une forte teneur en orlistat, il existe des interactions médicamenteuses déconseillées.

  • La ciclosporine : une réduction du taux de ciclosporine est constatée lors d’une prise en simultanée avec l’Alli. Cela entraine une diminution progressive du système immunitaire, ce qui expose l’organisme aux diverses infections et maladies ;
  • La warfarine : lors des prises d’anticoagulants oraux associées à l’Alli, des interactions plus ou moins nocives peuvent apparaitre. C’est la raison pour laquelle un traitement simultané de ces deux médicaments est proscrit ;
  •  La lévothyroxine : une variation anormale du taux d’hypothyroïdie dans l’organisme risque de survenir en cas d’association de la prise de ces deux médicaments ;
  • Les médicaments antiépileptiques : des convulsions plus chroniques sont remarquées chez les patients épileptiques subissant des traitements à la fois contre l’épilepsie et à base d’orlistat.

Quel prix ?

En France, la mise en vente du produit Alli en pharmacie a cessé depuis de nombreuses années suite à une décision de l’Agence Nationale de la Sécurité du Médicament (ANSM). Cependant, il est possible d’en acheter partout en Europe et dans les magasins en ligne. Des livraisons à domicile sont ainsi possibles pour faciliter votre achat.

Le prix d’un flacon de l’Alli varie entre 50 et 75 € selon le magasin spécialisé que vous consultez. Incluez également le prix d’un complément en multivitamines (environ une vingtaine d’euros) qui est indispensable lors de votre traitement.

En tout cas, le prix total tourne autour de 75 à 95 € pour vous procurer un flacon d’Alli et un autre de multivitamines, soit un mois et demi de traitement. Vous vous ferez livrer votre lot directement chez vous ou en point relais.

Néanmoins, il ne faut pas hésiter à comparer les prix sur plusieurs sites afin de trouver la bonne affaire qui vous permettra d’économiser tout en perdant du poids.

Vous pouvez vous procurer Alli sur les sites de vente en lignes

Avis global sur Alli

Notre avis sur le produit est plutôt bon. Bien que ce soit un produit de synthèse avec son lot d’effets secondaires, son efficacité est plus probante par rapport à d’autres produits de la même catégorie.

Ensuite, bien que la plupart des pharmacies dans l’Hexagone aient arrêté sa distribution, il n’est pas rare de le trouver sur les sites marchands sur internet, ce qui facilite grandement son achat grâce au service de livraison. De plus, environ 3 millions de personnes ont obtenu des résultats en faisant appel à Alli, ce qui nous conforte dans notre avis plutôt favorable.

Acheter Alli, livraison en 24h, consultation et ordonnance en ligne